La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Pétain (Maréchal Philippe)

9. Les années Pétain (IV) – La victoire avortée

Il n’y avait pas que des “ fochistes ” dans l’armée française. D’autres généraux se penchaient longuement sur les cartes et calculaient les stratégies les plus économes de sang humain pour nous conduire à la victoire. Telles sont la campagne d’Orient du général Franchet d’Espèrey et le projet d’offensive en Lorraine de Pétain et de Castelnau. Mais cette victoire-là, nous l’avons perdue le 11 novembre 1918…

8. Les années Pétain (III) – La gloire éclipsée

Les légendes naissent le jour de l’événement, dit très bien Gaxotte. Ainsi la légende d’un général Foch prenant le contrôle de la guerre et donnant l’impulsion de la victoire. La vérité, établie clairement par les historiens les plus modernes, c’est que partout où la tactique de Pétain a été suivie et obéie, ce fut la victoire. Partout où elle a été critiquée, repoussée au profit des consignes opposées de Foch, le front a crevé, provoquant le désastre. Mais l’histoire a été défigurée séance tenante, dans les gazettes, où il n’est plus jamais question de Pétain.

7. Les années Pétain (II) – 1917  : La Gloire tragique

Le 15 mai, après un mois de carnage, quand tout semble perdu, quand les soldats, par bataillons entiers, refusent de marcher, Nivelle est enfin écarté. Pétain prend le commandement. Il ne pourra pas renverser la situation sans que beaucoup de sang coule encore mais, déjà, après 10 jours, le vent a tourné, la situation est stabilisée. Comment a-t-il fait ? C’est le miracle de Pétain, le miracle de la grande guerre !

6. Les années Pétain (I) Verdun, la gloire héroïque

Tandis que le généralissime Joffre et, dans son ombre, se voyant déjà le grand victorieux, Foch, préparaient leur grande offensive sur la Somme, Pétain, lui, était beaucoup plus réservé. L’année 1916 s’annonçait mal. D’inquiétants craquements commençaient déjà à se faire sentir du côté où Joffre ne voulait pas les voir : Verdun.

Annamite

V. Honneur et sacrifice de la “ Royale ”

Rôle de la “Royale”, la marine nationale française, durant la Deuxième guerre mondiale. Elle répondit magnifiquement à l’appel du maréchal Pétain et devint un des piliers du nouvel État français.

Petain_Nancy

VI. Le souverain légitime et le rebelle

Histoire de la France entre 1942 et 1944, avec un parallèle entre le Maréchal Pétain, souverain légitime héroïquement voué au salut de son peuple, et le général de Gaulle, dont la révolte s’est nourrie de mensonges, de violences et d’injustices.

Cyrars

VII. L’Armée d’Afrique, armée du Maréchal

Histoire de l’armée française d’Afrique durant la Deuxième guerre mondiale. Elle y a joué un rôle non négligeable grâce au Maréchal Pétain, qui sut sauvegarder l’édifice colonial.

Petain1

VIII. Le procès inique

Résumé du procès du Maréchal Pétain à Paris, en 1945. Ceux qui ont jugé et condamné à mort ce sauveur de la France pour intelligence avec l’ennemi, manœuvres criminelles et complot contre les institutions républicaines, se jugeaient eux-mêmes.

Petain_Hitler

II. La seule France (1940-1942)

Le Maréchal Pétain sut résister au vainqueur allemand et garder l’indépendance de la France par un jeu diplomatique habile.

Petain_enfant

III. La Révolution nationale

Histoire de la Révolution nationale en France, dirigée par le Maréchal Pétain pour redresser son pays, après la terrible défaite de 1940.

Page 1 sur 212