La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Mardi 3 juin

En avant !

APPRENANT la formation d’une armée catholique pour défendre le Pape, Rogatien Picou n’hésita pas un instant  : «  Comment ne pas employer mes forces à la défense d’un saint sous la conduite d’un héros  ? À Dieu et à son Vicaire, je n’ai à offrir ni fortune, ni naissance, ni talents, ni influence quelconque  ; je n’ai que mon sang, et je le donne  !  »

Hyacinthe de Lanascol s’engagea dans le “ Corps des Croisés ” de M. de Cathelineau. «  Celui qui se dirait convaincu de la vérité des principes que nous défendons et qui reculerait devant un sacrifice, quel qu’il fût, pour aider à les maintenir, celui-là ne comprendrait pas son devoir  ! Notre rendez-vous à tous est au Ciel et j’en prends le chemin sous la bannière de la Sainte Vierge qui est notre Étendard  !  »

À l’exemple de ces vaillants soldats, ne refusons pas les petits sacrifices qui se présenteront tout au long de notre journée. Offrons-les pour le Saint-Père.

«  La seule pensée d’appartenir à l’Église suffit à renouveler la jubilation de notre âme car l’Église est Sainte. Il n’y a rien au monde d’aussi beau, d’aussi sage, d’aussi majestueux que son Visage et tout son être  », écrivait notre Père.

Colorier un zouave (en bas).

Précédent    -    Suivant