La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 12 décembre

LES “ SŒURS DE MARIA BAMBINA ”

À cette époque, les sœurs de la Charité commencèrent à être appelées “ sœurs de Maria Bambina ” et leur institut devint le foyer de la dévotion. Elles éditèrent de petits livres afin de répandre ce culte et fondèrent “ la sainte Ligue des innocents ”. Ces bonnes religieuses veillaient avec un soin particulier sur les enfants aban­donnés. Elles les conduisaient à l’église, leur apprenaient leurs prières et le catéchisme, afin de les préserver des dangers du monde et de l’éducation laïque.

La franc-maçonnerie réagit en lançant une campagne de diffamations. Les journalistes du Corriere della sera prétendirent que l’autorité civile était en droit d’interdire ces pratiques superstitieuses, d’autres réclamèrent une plus grande surveillance des couvents. Les faits étaient caricaturés et ridiculisés.

La presse catholique prit vaillamment la défense des dévots de Maria Bambina. Mgr Bersani encouragea la supérieure à ne pas s’inquiéter ni chercher à se défendre, mais à faire confiance à la très auguste Enfant. Il accorda plusieurs indulgences à ceux qui prieraient devant la Bambina.

En l’honneur de Marie Enfant et pour réparer les outrages faits à son Cœur Immaculé, récitons la prière “ Douce Petite Marie ”, à la page 32 de ce carnet.

Colorier l’ange portant le diadème.

Précédent    -    Suivant