La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Samedi 20 décembre

ELLE EST NÉE, LA DIVINE ENFANT !

LE Bon Dieu entendit leur prière et envoya l’archange Gabriel annoncer à Joachim “ une descendance telle que les saints et les prophètes n’en ont jamais eue et n’en auront jamais ”.

Plein de reconnaissance, Joachim revint à Jérusalem et retrouva son épouse, Anne, à la “ porte Dorée ”. Après vingt ans de stérilité, elle conçut la Petite Marie.

Imaginons la joie de saint Joachim et de sainte Anne, à la naissance de leur fille, le 8 septembre  !

Méditons aussi sur la joie de notre Père Céleste.

«  Auparavant, écrit l’abbé de Nantes, il n’y avait, pour Dieu, aucun bébé ravissant, touchant, jusqu’à ce que vienne au monde cette enfant, cette petite chérie, objet de ses complaisances. Quelle joie  !

«  Réjouissons-nous de sa beauté, de sa bonté, de sa tendresse à notre égard. Soyons heureux de la naissance de cette divine Enfant puisque, par elle, nous pouvons être sauvés  !  »

Nous vous saluons, ô Enfant si chère  ; nous vénérons votre saint petit corps, les langes sacrés dont vous avez été enve­loppée, le saint berceau où vous avez reposé, et nous bénissons le moment où vous êtes apparue au monde.

Colorier saint Joachim.

Précédent    -    Suivant