La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

4 décembre – Pour les pauvres gens

LE 8 septembre 1909, Eugénie entrait chez les Sœurs de Notre-Dame de la Présentation et prenait le nom de sœur Marie-Désirée. De son côté, âgé de dix-neuf ans, Édouard se demandait comment répondre à l’appel de Dieu  : serait-il moine bénédictin, missionnaire, ou prêtre séculier  ? Il n’avait pas assez de santé pour être missionnaire, et le monastère l’attirait  : la vie rythmée par l’année liturgique et les cérémonies, et la protection de la vie de communauté contre ses propres faiblesses. Trois fois il voulut prendre la route pour aller postuler à l’abbaye de Termonde, trois fois il en fut empêché par des contretemps. Édouard y vit un signe de Dieu.

Au soir du troisième échec, alors qu’il était assis sur le bord de son lit, il se vit prêtre dans «  une rue… une longue rue, beaucoup de maisons… des pauvres gens… des âmes  », et il se souvint de la recommandation de son père. Dans ses tournées de distribution de pain, il avait appris à connaître le monde ouvrier, déchristianisé  : disputes dans les foyers, ivrognerie, jurons et propos orduriers, corruption des mœurs, commérages.

Récemment, en revenant de promenade avec le collège, il avait été impressionné de voir, à la sortie de l’usine, les ouvriers passer froids et indifférents, sans saluer les prêtres, les bravant même de leur regard insolent. Ne fallait-il pas ouvrir leur cœur à la vérité en les détournant de l’athéisme, du marxisme et du socialisme  ? Ne fallait-il pas supporter leurs ingratitudes par amour de Notre-Seigneur, oublier ses propres souffrances pour adoucir les leurs, sacrifier sa vie et son avenir pour les aider et les sauver  ?

Pendant la retraite de fin d’année, le Bon Dieu fit comprendre à Édouard de quelle manière il devait Le servir  : comme prêtre séculier.

En ce premier vendredi du mois, cherchons à réparer les crimes des hommes ingrats et à consoler notre Dieu. Comme l’abbé Poppe y exhortait plus tard des séminaristes  :

«  Nous, du moins, consolons Jésus. Prenez votre crucifix et embrassez les cinq Plaies en réparation. Embrassez surtout le Cœur qui a tant souffert des péchés actuels.  »

Colorier un père de famille.

Précédent    -    Suivant