La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Quelques pensées de l’abbé Poppe

«  Avec Elle  : toujours avec Marie.

«  Dans la dévotion à Marie se trouve le secret de la tendresse, de la confiance, de l’abandon et de la liberté qu’on voit dans la piété des saints. Elle nous mène au Sacré-Cœur et nous conduit au Ciel. Elle rend facile la voie vers Jésus  : Marie connaît les chemins de traverse, les petits sentiers, les moyens secrets. Allez avec confiance vous agenouiller devant le Trône de la grâce  : la grâce elle-même, c’est l’Homme-Dieu  ; son trône, c’est Marie. Celui qui veut croître en sainteté sans Marie est comme un enfant qui voudrait grandir sans mère.  »

* * *

«  Cette disposition habituelle à pratiquer la Médiation de Marie commande toute ma vie spirituelle  : je veux rester unie à Marie, je l’appelle à mon aide dans toutes mes difficultés, je contemple Jésus-Hostie avec ses yeux et son Cœur. Je vois Jésus en regardant Marie, et je ne peux la regarder hors de Lui, qui reste premier et unique dans le culte marial. Elle me conduit dans la sphère de ses relations naturelles avec Jésus, dans la vision de la vie, de l’œuvre, de la divinité de son Fils. Son influence est l’influence de Jésus.  »

* * *

«  Chacune des grâces que nous recevons est perlée d’une goutte du Sang de Jésus et d’une larme de notre Mère spirituelle  ! Chacune des grâces reçues de Jésus nous est donnée avec un sourire de Marie, notre Médiatrice. Si Jésus est le Soleil, Marie est “ la femme revêtue du Soleil ” (Apoc. 4). Si Jésus est notre trésor, elle est la chambre du trésor et la maîtresse de notre trésor. Si Jésus est l’Hostie, elle en est la monstrance vivante. Si Jésus est notre Dieu et notre tout, alors elle est notre tout auprès du Divin Jésus. Veux-tu réussir  ? Va à Jésus par Marie. C’est la devise de la Croisade Eucharistique, que ce soit la tienne. Tu ne le regretteras jamais  : c’est le chemin le plus court  !  »

* * *

«  Restez tout près de Marie  ; pensez qu’elle est pleine de grâce et que la grâce, c’est la vie, les pensées, les sentiments, les forces de Jésus  ! Oui, c’est cela, la grâce  : “ La vie de Jésus en nous. ” Vous qui êtes en état de grâce, pensez combien Jésus pénètre votre vie, combien il opère en vous. Eh bien  ! Jésus se laisse trouver en Marie. Ne cherchez pas Marie pour elle-même, cherchez Jésus en Marie  ! Marie est “ pleine de Jésus ”, car elle est “ pleine de grâce ”.  »

* * *

«  Qui donnera de la valeur à notre action de grâces après la communion  ? Marie  ! Oh  ! oui, quand tu ne sais que dire à la communion pour remercier Jésus, tourne-toi vers Marie et dis-lui  : “ Ma Mère chérie, je ne trouve pas de mots pour remercier Jésus, votre Divin Fils, pour ce grand bienfait. Oh  ! remerciez-le pour moi. Je vous abandonne tout, Marie. ” Quand nous faisons ainsi, nous pouvons être sûrs que nous ne pouvons pas faire de ­meilleure action de grâces… Marie est vraiment dans toutes les nécessités notre Médiatrice… Marie a donné Jésus au monde. Elle donne Jésus à nos âmes. Un jour, elle nous donnera Jésus dans le Ciel.