La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Lundi 16 mars

Absence de cou

SUR la photo du Saint Suaire, nous ne distinguons pas le cou de Jésus, mais seulement un trait que les clarisses de Chambéry expliquent de cette manière  : «  Puis nous vîmes une longue trace qui descendait sur le col, ce qui nous fit croire qu’il fut lié d’une chaîne de fer, en la prise au jardin des Oliviers.  »

Quant aux peintres des siècles passés, ils ont bien vu ce trait et ont peint des tableaux de la Sainte Face en omettant le cou.

Notre Père en a trouvé la véritable explication. Il s’agit d’un faux pli du tissu, survenu dès l’origine de l’image sur le Saint Suaire. Ce sont les anges qui sont fautifs  : lorsqu’ils tenaient le Drap au moment du flash de la résurrection, ils devaient être tellement émus qu’ils ne l’ont pas assez tendu  !

 Que ce devait être beau de contempler le visage de l’Homme sur lequel se réfléchit la Face de Dieu, laissant briller «  un je ne sais quoi  » émané de sa gloire  !

Que ce devait être émouvant de tenir le Voile que la lumière du Christ a transpercé et qui laisse paraître à nos yeux les traits du Sauveur glorieux  !

«  Sainte Face de Jésus, tournez vers nous votre regard miséricordieux, nous qui croyons en Vous, espérons tout de Vous, Vous adorons et Vous aimons.  »

Colorier une rose.

Photographies du Saint Suaire

Précédent    -    Suivant