La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Mercredi 18 février – Mercredi des Cendres

L’ostensoir du Précieux Sang

DEPUIS six cents ans, les Papes ont témoigné que la très insigne Relique du sacré Linceul, conservée dans la ville de Turin, en Italie, depuis 1578, est celle-là même dans laquelle Jésus a été enveloppé, lorsqu’il a été descendu de la Croix et mis au tombeau.

C’est en vertu de cette certitude que le pape Sixte IV (1471-1484) réclama pour la sainte Relique les hommages et l’adoration dus à la Croix, en considération du «  Sang divin dont il est teint  ».

En 1506, Jules II autorisait le culte public du Saint Suaire, fixant la fête annuelle au 4 mai avec office et messe propres, prescrivant lui aussi vénération et adoration.

Saint Pie X encouragea à son tour la dévotion de tous les catholiques. Mieux encore, Jean-Paul Ier permit l’ostension du Saint Suaire en 1978, attirant trois millions et demi de pèlerins en l’espace de quarante-trois jours.

Aujourd’hui, le pape François nous exhorte  :

«  Je me place moi aussi avec vous devant le Saint Suaire. Il ne s’agit pas d’une simple observation, mais d’une vénération. C’est un regard de prière. Je dirais davantage  : c’est se laisser regarder.  » (30 mars 2013)

Prions pour le Saint-Père  : «  Père Éternel, je vous offre le Précieux Sang de Jésus, pour les besoins de l’Église et du Saint-Père.  »

Colorier une rose.

Photographies du Saint Suaire

Précédent    -    Suivant