La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 27 février

La silhouette dorsale

EN revanche, sur l’autre partie du Suaire, la silhouette dorsale nous parle de résurrection. En effet, le poids du corps reposant sur le drap aurait dû déformer les taches. Au contraire, les médecins constatent que l’empreinte du corps est nette et peu appuyée, comme en état d’apesanteur  : presque aérienne. Cet être semble flotter. Ce qui est absolument inexplicable par la science.

Évidemment, le spectacle de la Résurrection, nul homme ne l’a vu dans la nuit de Pâques. Les saintes Femmes et les Apôtres ne viendront au tombeau qu’à l’aurore, bien après l’événement.

Mais Jésus a voulu qu’à nous, il soit donné de l’apercevoir, afin de conforter notre foi en ces temps d’apostasie. En effet, par la face dorsale de son Suaire, il se révèle au moment même où il ressuscite  : ayant imprégné le drap de son Sang, il le marque de ses Plaies et, en même temps, il le brunit selon la forme de son Corps. Quel mystère  !

Ainsi, tout en demeurant un objet de science en notre siècle, l’image du Saint Suaire constitue en elle-même un miracle dont le Christ est l’auteur. Avec le centurion, écrions-nous  : «  Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu  !  »

Aujourd’hui, je m’efforcerai de rester recueilli pendant la prière du matin et du soir, en famille, puisque je prie Jésus, Fils de Dieu, réellement présent parmi nous.

«  Ô Jésus, dont la Face adorable fut toute resplendissante de gloire et de beauté au jour de la Résurrection, je vous adore et je vous aime.  »

Colorier des feuilles de vigne.

Photographies du Saint Suaire

Précédent    -    Suivant