La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Samedi 7 mars

La mère des douleurs

QUELLE ne dut pas être la douleur de Marie en assistant à la Passion de Jésus son Fils bien-aimé, comment en ayant tant de douleur et en voyant que nous en étions la cause, n’a-t-elle pas maudit ses enfants ingrats  ! Mais non, Marie n’a pas fait entendre une plainte contre nous, au contraire au pied de la croix de son divin Fils, elle nous a adoptés pour enfants.  » (sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face, cahier scolaire, 1887)

Adressons aussi au Bon Dieu cette belle prière de sœur Marie-Marthe Chambon  :

«  Père Éternel, je vous offre les plaies de Notre-Seigneur Jésus-Christ, déposé dans les bras de sa Sainte Mère. Ô Reine des martyrs, imprimez dans mon cœur les Plaies de Jésus crucifié. Apprenez-moi à méditer comme vous sa sainte couronne d’épines, ses mains et ses pieds transpercés, son côté ouvert par la lance et tout son corps labouré par les fouets de la flagellation. Par les mérites des saintes Plaies de Jésus, obtenez-nous, ô Mère bien-aimée la contrition parfaite de nos péchés maintenant et à l’heure de notre mort.  »

Je m’appliquerai à bien pratiquer les petites dévotions du premier samedi du mois. Particulièrement, je réciterai le chapelet avec dévotion, pour consoler la Sainte Vierge.

Colorier le Cœur Immaculé de Marie.

Photographies du Saint Suaire

Précédent    -    Suivant