La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Lundi 9 mars

Netteté des taches

REMARQUONS l’extrême précision de tous les “ signes ” observables sur le Saint Suaire. Sur l’ensemble du corps, nous pouvons compter les coups de fouet. Cette grande netteté demeure “ un mystère persistant ”. Alors que ce corps ainsi blessé de la tête aux pieds aurait dû être barbouillé de traces sanglantes illisibles, nous y retrouvons mot à mot la description de la Passion de Jésus selon les quatre Évangiles. Mais plus précis, plus détaillé que le récit des Évangiles, ce Saint Suaire a été appelé par notre Père “ le cinquième Évangile ”.

Que dire des empreintes corporelles  ? Le tracé de la silhouette a la définition d’une excellente photographie sur un papier à grain fin. Par sa volonté d’homme, dans un acte d’amour parfait pour nous et en maître souverain de ses énergies, Jésus a jeté sur le linge miraculeusement tendu toutes les cellules de son corps, comme un million de rayons de lumière et de chaleur qui ont fixé à jamais, indélébile, son image sur le lin.

Ainsi, «  le Christ fait encore une fois grâce et miséricorde au monde et en prend les moyens, c’est le Saint Suaire. Et il dit  : “ Qui me contemple, me console. ” Vous n’avez qu’à contempler ce Saint Suaire, la grâce et la miséricorde vous seront données  ; vous ferez connaître ce Saint Suaire, la grâce et la miséricorde passeront par tout ce que vous ferez pour que d’autres voient ce Visage et réfléchissent. Tous ceux qui l’admettront se convertiront. Voilà ce que le Christ nous promet par cette image. C’est le labarum, l’étendard de notre Phalange.  » (29 janvier 1989)

Devant tant de mystères, je réciterai avec ferveur mon acte de foi.

Colorier les marques de la flagellation sur le dos.

Photographies du Saint Suaire

Précédent    -    Suivant