La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

SACRÉ-CŒUR 2015
avec
les religieuses dans la Grande Guerre

Introduction

Sœur Julie

Sœur Julie

POUR honorer le centenaire de la guerre de 1914, nous avons vu, l’année dernière, comment des milliers de Français, sur le front, se convertirent grâce au zèle et au courage des aumôniers. En ce mois du Sacré-Cœur découvrons le rôle, moins connu mais tout aussi déterminant, des religieuses. Les témoignages1 abondent de leur dévouement inépuisable et de leur bravoure, sous les bombardements ou face aux soudaines percées des troupes allemandes dans leur secteur d’intervention sanitaire.

Le Livre d’or dénombre 378 religieuses mortes en service commandé. Près d’un tiers (4 276) furent citées à l’ordre de l’Armée et reçurent plusieurs décorations dont celle de la Légion d’honneur. Le total des citations s’élève à 1 892 et celui des décorations à 10 008, ce qui est prodigieux  !

Toutes ces religieuses se montrèrent héroïques. Ainsi, sœur Mélanie Brun transmit aux Belges des renseignements provenant d’aviateurs français, et reçut les félicitations du maréchal Pétain pour ses précieux services  !

Filles de Jésus à Kermaria

Filles de Jésus à Kermaria

Entièrement consacrées à leur époux Jésus-Christ, elles se donnèrent aux âmes avec générosité et total oubli d’elles-mêmes, tout en prenant soin des pauvres corps. Elles utilisèrent tous les moyens nécessaires pour convertir ces pauvres soldats et les attacher au Divin Cœur de Jésus. Elles allèrent jusqu’à sacrifier leur vie même.

Admirons-les et prenons exemple sur elles. Quelle que soit notre vocation, plus tard, nous ne pouvons mieux nous y préparer qu’en imitant leur générosité et leur abnégation  : aimons nos proches avec délicatesse et affection  ; apprenons à nous réjouir d’avoir à nous gêner pour eux  ; sachons leur rendre service avec alacrité et nous sacrifier pour eux avec joie  ; accomplissons notre devoir d’état avec enthousiasme, ardeur, courage et persévérance, afin d’apprendre ainsi à servir Notre-Seigneur par toute notre vie, pour hâter l’heure de la renaissance de l’Église et du retour de la France au Sacré-Cœur par le Cœur Immaculé de Marie.

«  Au soir de la vie, nous serons jugés sur l’amour.  »

1) Toutes les citations de ce carnet sont extraites de récits authentiques.

Précédent    -    Suivant