La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Jeudi 11 juin

Alice Munet

TOUCHÉS par le dévouement et la bonté de leur infirmière, un grand nombre de tirailleurs se convertirent. Un jour, Alice questionna l’un d’eux  : «  Pourquoi veux-tu connaître le Bon Dieu  ?

Parce que Dieu c’est trop bon  ! Sétané (Satan)… C’est “ type ” mauvais, mauvais complètement.  »

À propos de tentation, un catéchumène lui dit un jour  : «  Quand le démon vient tenter moi, y en a dire le nom du Bon Dieu… Démon y en a se sauver jusqu’à Marseille  !  »

Ce qui leur coûtait le plus était l’éloignement de leur famille. La “ bonne mère Alice ” tâchait de les consoler en leur parlant de la Très Sainte Vierge.

Ils manifestaient une telle dévotion envers leur Mère du Ciel qu’un de ces bons Sénégalais déclara un jour  : «  Quand moi penser à “ mon maman ”, cœur pour moi y a faire zig-zag  !  »

Il ne faut pas croire que «  le diable est un mythe, une idée. Le diable existe et il faut lutter contre lui avec le bouclier de la foi, car le diable ne jette pas des fleurs mais des flèches enflammées pour tuer  » (pape François).

Mais celui qui a une ardente dévotion à la Sainte Vierge et qui récite bien son chapelet n’a rien à craindre du diable. Pour nous préparer à la fête du Sacré-Cœur, récitons avec ferveur notre chapelet en famille.

Colorier Alice.

Précédent    -    Suivant