La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly

La Contre-Réforme Catholique au XXIe siècle

IL EST RESSUSCITÉ !

N° 158 – Décembre 2015

Rédaction : Frère Bruno Bonnet-Eymard


Le pape François en grand chagrin

Dieu pleure, a expliqué le pape François en commentant les larmes versées par Jésus sur Jérusalem : « dans ces larmes, il y a tout l’amour de Dieu. Dieu pleure pour moi quand je m’éloigne. (…) Et nous, avons-nous cette capacité de pleurer ? Demandons-en la grâce » a conclu le Saint-Père, marchant sur les traces du bienheureux François de Fatima.

L’Apocalypse de saint Jean

Dans l’Apocalypse, la Parole de Dieu s’exprime par des visions. C’est le dernier mot des Écritures, ultime révélation : une vision chrétienne de l’histoire, passée, présente et à venir, objet de notre foi, de notre espérance et de notre amour. Après l’Ascension et la Pentecôte, Jésus-Christ n’est plus visible, il est voilé. L’“ Apocalypse  ” est un « dévoilement de Jésus-Christ ».

LA RUSSIE DE POUTINE EN ATTENTE DE LA CONSÉCRATION AU CŒUR IMMACULÉ DE MARIE (2)
La Russie, une nation souveraine

Après avoir entrepris les difficiles réformes pour restaurer l’autorité de l’État et maintenir l’unité de la nation, Vladimir Poutine a parallèlement entrepris une difficile reconquête de la souveraineté de la Russie dans le monde. Selon lui, la stabilité et l’ordre dans les relations internationales doivent nécessairement passer par le respect de la souveraineté des nations et leurs gouvernements légitimes.

La Ligue

La Ligue : La grande peur des gens d’Église

La grande peur des gens d’Église, c’est une Femme. Et c’est sous sa protection, à ses pieds, que se déroulèrent toutes nos activités de ce mois. Le pèlerinage à Pontoise pour le cinq centième anniversaire de la naissance de sainte Thérèse d’Avila, et le premier samedi du mois à la Maison Saint-Joseph furent aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir des textes inédits ou oubliés de notre Père, toujours d’actualité.

In memoriam : Frédéric Houël, un disciple s’en est allé

C’est le dimanche 29 novembre, que notre ami Frédéric Houël rendit son âme à Dieu, quittant subitement sa famille et ses amis de la terre pour rejoindre ceux du Ciel. Nombreux furent ceux qui voulurent remercier une dernière fois le disciple discret et enthousiaste de notre Père, qui, trente ans durant, fit montre d’un dévouement sans bornes à son œuvre et à sa famille spirituelle.

Précédent    -    Suivant