La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

La Contre-Réforme Catholique au XXIe siècle

IL EST RESSUSCITÉ !

N° 173 – Mars 2017

Rédaction : Frère Bruno Bonnet-Eymard


Troisième supplique au pape François

Je reviens vers vous, tel la veuve importune de la parabole que vous nous avez donné en exemple… N’avez-vous pas dit vous-même que la Sainte Vierge était au-dessus du Pape ? C’est ce qui me donne la hardiesse d’oser supplier Votre Sainteté d’obéir à Notre-Dame, notre Mère à tous, à jamais. Il y va du salut des âmes et de la paix du monde !

Contre-révolution mariale (3)

Frère Bruno continue cette suite de méditations nourries du message de Notre-Dame à Fatima et des écrits de sœur Lucie, sur la messe, la mort, le purgatoire et l’enfer, la vocation religieuse, le chapelet, la vie religieuse de la voyante et le secret du Cœur Immaculé de Marie.

L’apogée de la Chrétienté

La Chrétienté est une société sacrale, fortement organisée, selon une double hiérarchie, temporelle et spirituelle. Ses institutions civiles sont imprégnées par la foi chrétienne, de telle sorte que, pour ainsi dire, la loi du Christ prend chair et engendre le surcroît promis dans l’Évangile : une civilisation particulièrement harmonieuse.

La vie en Chrétienté, en présence de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit

La Chrétienté médiévale est un “ corps mystique ”, selon l’expression du juriste Jean de Terrevermeille. Qu’est-ce à dire ? Cela signifie que tous les membres de la société font un seul Corps, dont le Saint-Esprit est l’âme. Il le dirige et l’inspire par l’Église et ses institutions, par ses saints et ses moines.

logo-ligue

La Ligue : Rome et la France en péril

Pour faire front à l’Esprit du mal, qui est en pleine effervescence tant en France qu’à Rome, frère Bruno nous encourage à espérer et militer pour le meilleur, non au moyen de quelques artifices humains, mais à la seule lumière de la Parole de Dieu. Il nous engage à le suivre dans son accompagnement vigilant et son service des deux hommes providentiels, le pape François et monsieur François Fillon qui incarnent aujourd’hui, comme sa conférence d'actualité le démontre, toute notre espérance catholique et française.

Précédent    -    Suivant