La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

4. Le règne de Satan

T OUT ébranler dans l’Église de Dieu, laisser s’éteindre la religion et s’effondrer la morale sans réagir vivement, fortement, surnaturellement, ne saurait être seulement l’effet d’une distraction, d’une candeur… Trahir la Chrétienté au profit de toutes les subversions, travailler avec le communisme mondial au retrait de l’Occident et bientôt à son invasion par le Bolchevisme, ne saurait être l’œuvre d’un pacifisme sincère quoique utopiste. Il y a plus en Vous.

Là encore, nous n’en sommes pas réduits aux conjectures. Les scandales sont avérés, publics, et leur énigme est claire à ceux qui connaissent les PUISSANCES OCCULTES que Vous avez voulu rencontrer et les PUISSANCES INVISIBLES que Vous n’avez pas voulu entendre. Tout tient en deux noms, Très Saint Père, deux sanctuaires  : MANHATTAN et FATIMA. Autrement dit  : la Vierge Immaculée Mère de Dieu et la Franc-Maçonnerie, puissances contraires, diurne et nocturne.

J’ai traîné cette gêne tout au long de la rédaction de ce LIBELLE D’ACCUSATION  : comment un Pape peut-il croire que le monde est en lui-même une réalité neutre, que l’Église collectivement et chacun de ses fidèles individuellement pourraient participer à cette vie d’une nouvelle communauté humaine résolument sans Dieu, laïque, fondée sur le culte de l’Homme, et ne pas y être combattus dans leur foi ou entraînés dans des voies contraires et finalement contraints à l’apostasie  ?

Comment pouvez-Vous penser, parler et agir comme si un monde qui n’est pas à Dieu n’était à personne, comme si les grands et les puissants de ce monde qui refusent de servir Notre-Seigneur Jésus-Christ et d’honorer la Vierge Marie n’étaient pas les esclaves et les serviteurs du Prince de ce Monde, les Prêtres de Satan  ?

Mais en voilà assez. Parlons clair. Tous vos Prédécesseurs Vous l’enseignent comme à nous  : la Puissance de Satan ne se contente pas d’exercer une influence spirituelle, individuelle, invisible. Elle aussi s’incarne dans des institutions. Elle se rend visible, oppressive, agressive, par des hommes, des sociétés, des organisations dont la marque est d’être occultes. Vos Prédécesseurs ont travaillé de toutes leurs forces à les démasquer et à les frapper de leurs anathèmes, ils ont su en discerner l’influence et l’action prépondérante dans tout ce qui, hommes ou organisations, était marqué de certains caractères  : d’opposition à l’Église, de prétendue tolérance, de recherche commune de la vérité, de laïcisme ouvert… Vos Prédécesseurs y sentaient l’odeur du Malin et en éloignaient les catholiques  :

«  Que chacun évite toute liaison avec ceux qui se déguisent sous le masque de la tolérance universelle, du respect de toutes les religions, de la manie de concilier les maximes de l’Évangile avec celles de la Révolution, le Christ avec Bélial, l’Église avec l’État sans Dieu   ». Ainsi parlait celui qu’on s’accorde à reconnaître comme le plus libéral de vos Prédécesseurs, Léon XIII 448 décembre 1892.

Votre candeur, votre naïveté ne peuvent qu’être affectées. D’abord en nous jetant dans la gueule du loup. Et puis, en Vous faisant Vous-même loup. Pour être intégralement fidèles à la consigne impérative de Vos Prédécesseurs, nous devons «  éviter toute liaison   » non seulement avec la Synagogue de Satan, enfreignant vos conseils, vos exhortations et vos ordres, mais encore avec Vous qui vous «  déguisez sous le masque de la tolérance universelle, du respect de toutes les religions   »…

Vous éviter, selon l’ordre de l’Apôtre à Tite  : «  Haereticum hominem post unam et secundam correptionem devita   » 45Tit. 3, 10; cf. aussi Lettres 240 p. 7-9; CRC 36 p. 7  !

Parce que Vous vous déguisez sous un masque, et là je suis obligé de décevoir nos amis qui, depuis dix ans bientôt, se contraignent à imaginer que Vous déguisez votre strict catholicisme sous un masque de franc-maçon. Non  ! dans la logique de Léon XIII et de tous les Pasteurs véritables de l’Église de tous les temps, celui qui se déguise sous un masque, déguise un visage pire sous un masque rassurant pour tromper le monde. Jamais aucun Pontife catholique ne s’est déguisé sous un masque. Il n’y a pour se déguiser que les loups, sous des peaux de brebis 46Mtt. 7, 15; cf. Lettres 190, 208 p. 2 et 3  !

Votre «  masque  » nous est apparu tout au long de ce Libelle, assez inquiétant pour qu’on doive Vous «  éviter après une ou deux remontrances  ». Votre masque, c’est le libéralisme  ; votre masque, c’est le dialogue  ; votre masque, c’est le Culte de l’Homme. Mais quels sont donc votre visage et votre Âme  ?

FAMILIARITÉS ÉTRANGES

On peut voir sur la couverture de la Documentation Catholique du 17 janvier 1971 le Pape participer à «  la célébration œcuménique du 2 décembre à l’hôtel de ville de Sydney   » 47DC 71 du 17 janv.; CRC 41 p. 9. C’est choquant. Jamais l’un de Vos 262 Prédécesseurs ne se serait livré à pareil sacrilège, commis par lui-même envers sa propre Personne, et surtout pas les pires d’entre eux, car l’Église les aurait aussitôt chassés. Même si les personnes alors rassemblées pouvaient être tout innocentes, le Berger d’un tel troupeau ne peut être que l’Adversaire du Christ, non le Christ lui-même.

Avançons encore. Le 10 juin 1969, c’était, avec le Cardinal Willebrands, votre participation à «  la prière commune au Conseil Œcuménique des Églises   ». Couverture de la Documentation Catholique encore. Là, c’est plus grave. Vous êtes dans le lieu même où des Puissances occultes travaillent au triomphe de l’hérésie globale, de toutes les dissidences sur “ l’intolérance ” et le “ sectarisme ” de l’Unique Épouse. Et Vous y venez prier  ! Comment et Qui pouvez-Vous prier là  ? Les journalistes nous informent que Vous vous êtes recueilli dans la “ chapelle œcuménique ”  ! 48

20 Juil. 1969, DC 69, 628; CRC 21 p. 1, 22 p. 12-13Or, même les protestants sont d’accord dans leur grande majorité, — je parle des gens avertis —, pour reconnaître dans le Conseil Œcuménique une filiale de la Franc-Maçonnerie Universelle, en étroites relations de dépendance avec les autres institutions visibles qui lui servent d’instruments, l’ONU, l’UNESCO, l’OIT, la FAO, etc… Celles-ci instaurent la Démocratie Universelle qui est le programme de la Franc-Maçonnerie et qui constituerait le règne de Satan sur le monde. Celle-là, où Vous allez prier, en est le Mouvement d’Animation Spirituelle  ; c’est la religion chrétienne mise au service du plan satanique. Telles sont, clairement repérées, grâce aux courageuses dénonciations de tous vos Prédécesseurs, LES DEUX BÊTES DE L’APOCALYPSE  : le Pouvoir temporel usurpé par Satan et la Nouvelle Religion, la Contre-Église, pour son service 49Apoc. 13; cf. Lettres 200, 202.

Sortant de visiter l’une, Vous avez fait votre cour à l’autre, ce même 10 juin 1969. Vous avez parlé à l’OIT en serviteur de la Bête de l’Apocalypse, chargé sous le masque d’un pape catholique de lui amener tous les peuples. Vous avez attribué à la Bête toutes les perfections miraculeuses que notre foi reconnaît à l’Église seule et Vous avez fait, dans cet antre maçonnique, profession de foi au dessein de Satan. Il me suffit de relire votre Discours à l’OIT 50DC 69, 615-621 et, conservées dans le numéro de Juillet 1969 de La Contre-Réforme Catholique 51CRC 22 p. 12-13, les citations de journaux relatant l’atmosphère de cette rencontre pour me convaincre que nous avons un… disons sympathisant et admirateur de la Franc-Maçonnerie, déguisé sous le masque du Pape.

Ce discours forme un relais entre votre Discours inaugural du 4 octobre 1965 à l’ONU et cette série de messages, plus stupéfiants les uns que les autres, qui se succédèrent d’octobre à décembre 1970, à l’ONU, à la FAO, et… aux Hommes pour Noël. J’en ai fait la synthèse dans La Contre-Réforme Catholique, numéro 40, l’effet est saisissant. Vous voulez entraîner de force toute l’Église dans la foi en l’Humanité nouvelle et la ranger tout entière au service des organisations maçonniques internationales. C’est évident. En vue du grand dessein de ces Organisations que j’ai rappelé pour expliquer aux catholiques votre Discours à l’ONU. C’est le fameux SOLVE ET COAGULA — Dissolution de toutes les communautés naturelles, historiques, religieuses, principalement de l’Église et des Nations catholiques où Dieu, le Dieu de Jésus-Christ, est le vrai et unique Maître. — Coagulation de la poussière d’individus ainsi déracinés, décérébrés, déchristianisés, dans de grands ensembles universels dont Satan, nouveau Messie, sera le Prince, lui qui est, pour un temps, «  LE PRINCE DE CE MONDE  » 52Lettres 218 p. 4  !

FRATERNITÉ MAÇONNIQUE ET RIT D’INITIATION

Tout est devenu possible. Tous les soupçons sont permis. Puisque, aussi bien, tout est maintenant autorisé. Depuis que l’Évêque de Cuernavaca, Mendez Arceo, a préconisé au Concile la réconciliation avec nos Frères Maçons 53Lettres 216 p. 2, et c’était quelques jours après votre Voyage à l’ONU  ! Depuis que Mgr Pézeril a été accueilli en Loge pour exposer aux Frères les projets d’avenir de l’Église postconciliaire 54CRC 54 p. 2, on peut se demander si le Pape n’est pas sympathisant ou Frère Maçon initié et même s’il n’a pas voulu le faire savoir, par énigmes.

Car, lors de votre visite à l’ONU, Vous vous êtes recueilli dans le sanctuaire maçonnique de cette maison, dans la “ Meditation Room ” au centre de laquelle est «  un autel pour un dieu sans visage  » 55Match 9 oct.; Lettres 218 p. 1 et sq.. Peut-être avez-vous lu, lors de mon Procès toute la signification occulte, judéo-maçonnique, de ce lieu, de son mobilier et de sa décoration. C’est la “ chambre de réflexion ” de la Loge, par laquelle doit passer l’apprenti au cours de son initiation. Vous y êtes passé. Vous êtes donc initié  ? Et c’est ensuite seulement que Vous avez pu parler, un correct langage de franc-maçon, devant toute l’Assemblée des Nations dont 65% des membres sont Frères 56CRC 45 p. 13.

Depuis qu’à Marseille le F… Jarnes a été inhumé au colombarium «  avec les honneurs maçonniques  » après funérailles religieuses en l’église Saint-Giniez, le 23 janvier, ce n’est même plus irrespectueux de supposer que Votre Sainteté a voulu donner un gage de fraternité aux Grands Francs-Maçons de Manhattan. Votre ami, Mgr Etchegaray, a merveilleusement expliqué cette fraternité-là, qui rentre de manière frappante dans les perspectives de votre apostolat personnel  : «  Le nouveau climat des rapports ne signifie pas qu’il n’y ait point de problèmes graves dans cet “ œcuménisme ” (sic), entre la communauté de ceux qui croient en Jésus-Christ, Fils de Dieu et Sauveur du monde, et la famille maçonnique à la recherche d’une religion universelle dont tous les cultes, dit-elle, ne sont que des manifestations transitoires. Foi et raison (sic  !  !  !) ne sont pas antithétiques, mais leur point de rencontre est toujours à chercher   » 57Alloc. du P. Vernède supervisé par Mgr. Etchegaray  ; DC 73, 197. Ainsi la foi est chrétienne et la raison est maçonnique. Leur rencontre est dans le futur du plus vaste œcuménisme  ! Quel Frère vous avez là  !

Le plus «  grave problème  », au fond, c’est de nous habituer à un Pape qui pense, qui parle, qui agit en adepte de la Franc-Maçonnerie  ; votre adhésion à l’ONU, a son Culte, à son Credo, a été l’un de ces SCANDALES que Vous avez calculés et réalisés pour débloquer et faire évoluer l’Église vers la pleine révélation et la réalisation de vos desseins universellement “ fraternels ”, c’est-à-dire maçons.

VERS LA RESTAURATION DU JUDAÏSME UNIVERSEL

Celui qui marque quelque sympathie pour la Franc-Maçonnerie, s’il est un personnage important, se trouvera promptement investi par la Puissance Juive Mondiale. Celle-ci étend sa domination sur le monde par celle-là qui lui est une vénérable et séculaire filiale. Déjà Jean XXIII l’avait appris à ses dépens tout au long de cette affaire de la Déclaration sur les Juifs au Concile 58CRC 59 p. 4. Le Cardinal Béa, le Cardinal Léger en ont aussi su quelque chose, eux qui ont été décorés, l’un de la médaille d’or des B’naï-B’rith, «  la plus haute distinction de la plus haute des institutions juives mondiales   » 59CRC 59 p. 4, l’autre du prix annuel “ Famille de l’Homme ” de cette même “ Ligue Antidiffamatoire des B’naï-B’rith ” dont La Presse de Montréal explique qu’elle est «  l’une des plus anciennes et des plus influentes organisations veillant à préserver les droits de l’homme… Elle cherche actuellement à promouvoir la compréhension inter-religieuse… et à travailler conjointement avec les forces démocratiques pour réprimer les propagandes haineuses et antisémites   » 60La Presse, Montréal, 19 sept. 1967; CRC 1 p. 2, cf. 37 p. 4. Nous connaissons bien ce langage, … mais c’est là, aussi bien, votre programme  !

Il n’est donc pas étonnant qu’ayant traversé la “ Salle de Méditation ” de l’ONU, qui a pour elles la signification d’un sanctuaire judaïque, les “ Organisations Juives de l’ONU ” aient accepté de vous rencontrer… dans l’église de la Sainte-Famille, le 4 octobre 1965. Et leur porte-parole, Philip Klutznick, célébrant la réalisation des prophéties bibliques par la réconciliation de tous sous le signe de l’ONU, exprimait exactement, en même temps que leur foi, la Vôtre, telle que Vous la proclamiez quelques instants plus tôt à la tribune de l’Assemblée.

Depuis cette rencontre, l’amitié est sans nuage entre Vous et les “ Fils de l’Alliance ”. Le Cardinal Suenens leur fait visite partout où il passe et les B’naï B’rith fréquentent le Vatican. Lors de l’audience publique du 3 juin 1971, Vous leur adressiez même nommément la parole. Là aussi, scandale, scandale et risque calculé, avance audacieuse… Mais personne ne s’est indigné. Il est vrai que Vous parliez anglais  :

«  Chers amis, disiez-Vous à ces “ Fils de l’Alliance ”, c’est un plaisir pour Nous d’accueillir dans Saint-Pierre (eh, oui  !) votre groupe distingué de la Ligue Antidiffamatoire des B’naï-B’rith. Dans cette occasion il Nous plaît de réitérer le vœu du Concile du Vatican “ d’encourager et de recommander la connaissance et l’estime mutuelles qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques menées en commun, ainsi que d’un dialogue fraternel ” (Nostra Ætate, 4).

«  Dans notre propre ministère de réconciliation et de paix, Nous sommes spécialement sensible à toutes formes de discrimination, qui empêchent la charité fraternelle envers les hommes et offensent la dignité humaine et Dieu lui-même. Nous avons récemment parlé ouvertement contre toute discrimination fondée sur la race, l’origine, la couleur, la culture, le sexe ou la religion (Oct. Adv., 16).

«  Nous prions le Seigneur, le Père de tous, de daigner bénir vos efforts pour créer ce climat entre chrétiens et Juifs, et entre tous les hommes, climat dans lequel son amour règnera pour le bien-être de toute l’humanité   » 61Oss. Rom. 3 juin 1971; cf. Itinéraires sept-oct. 1971, p. 255.

Et Vous les avez tous bénis, chrétiens et juifs, pêle-mêle, sans “ discrimination diffamatoire ”. Au fond, cette indiscrimination, n’est-elle pas de nouveau le reniement de Pierre refusant, pour avoir la paix avec les Juifs, de reconnaître son Maître  ? Le drame, c’est que «  la réconciliation et la paix  » auxquelles Vous travaillez avec les B’naï-B’nith, exigent que le Christ soit crucifié une seconde fois et renié éternellement.

Mais, Très Saint Père, Vous pouvez tout faire. Personne ne s’étonne plus de rien dans l’Église. Vous avez même reçu en audience spéciale la Présidente du “ Temple de la Compréhension ”, Mme Hollister, le 17 mai 1967. Elle vous a offert une miniature de ce Temple et Vous l’avez assurée que Vous prieriez pour la réussite de son œuvre. Vous saviez par le Cardinal Vagnozzi, votre Délégué apostolique à New-York, ce qu’est ce Temple de la Compréhension  : «  Une entreprise des Illuminés dont l’objet est d’instaurer “ la Religion Mondiale ” ou la “ Fraternité humaine ”. L’un de ses adhérents et parrains est le Secrétaire de la Défense, Robert McNamara… Edith K. Roosevelt annonce que la chambre de méditation du Temple de la Compréhension sera connue sous le nom de “ Hall de l’Illumination ”. Là, écrit Miss Roosevelt, on projette que les Illuminés, Maîtres de la Sagesse, nos Chefs du Temple de la Compréhension, instruiront le public dans ce nouveau culte humaniste. Là, le citoyen du monde doit cultiver la compréhension universelle au lieu de se limiter à des vues particularistes, nationalistes ou religieuses   » 62CRC 1 p. 4, 3 p. 9.

Et Vous priez pour cette entreprise de reniement du Christ et de création d’une religion mondiale dont Vous savez qu’elle sera la revanche du Judaïsme  ? Mais qui êtes-Vous, Très Saint-Père  ? Sur le trône de Saint Pierre, sous le masque du Vicaire de Jésus-Christ, seriez-Vous… ce que nous finissons par craindre que Vous soyez  ?

 Pour en savoir plus >
Précédent    -    Suivant