La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

L’abbé Joseph Trinquet

SAVANT EXÉGÈTE, CINQUANTE ANS DE PRÉCIEUSE AMITIÉ

Il était de Valréas et ne fut jamais Parisien, bien que nous ne l’ayons connu qu’à Paris, au Séminaire Saint-Sulpice et à la Catho. Il fut tour à tour l’ami de notre Père, le directeur de frère Gérard, qu’il appelait son “ impénitent ”, et mon conseiller irremplaçable, garant de la solidité de nos travaux bibliques et coraniques.

Très grand exégète, son nom figure parmi les traducteurs de la Bible de Jérusalem, et la Bible d’Osty est, pour l’essentiel, son œuvre. C’est dire son absence totale d’ambition  : «  Dans ces choses-là, m’écrivait-il un jour, je m’en suis toujours tenu à la maxime  : “ Ce que vous avez reçu gratuitement, donnez-le gratuitement  ! ” (Mt 10, 8).  »

Pour nos directeurs sulpiciens, il fut toujours un joyeux confrère, plaçant la charité fraternelle au-dessus de tout, et capable de les tenir sous le charme pendant des récréations entières. Excellent professeur, il exigeait l’exactitude en tout et ne s’accommodait ni de faux savoir ni de raisonnement spécieux.

Quand l’Ordre français publia sous la plume de l’abbé de Nantes “ Vrai Mohamed et faux Coran ”, il le lut avec un immense intérêt. Son accord fut immédiat  : «   Vous savez, le Coran, c’est un tas de pierres, ce n’est pas une muraille  ; le premier coup de pioche le fera écrouler. Mais il n’y a que vous pour faire ce travail.  »

Il suivit depuis lors tous les articles de notre Père, puis nos publications d’exégèse et d’archéologie chrétienne et, très attentivement, mes recherches sur le Coran. Nous avons ainsi travaillé sous son regard, sachant qu’il ne nous passerait rien  ! (…)

J’aime citer cette lettre de 1995, comme son testament  : «  Vous savez que j’aime bien m’entretenir avec vous et je suis de très près vos travaux, heureux s’il m’est possible, parfois, de vous parler de ce qu’il m’a été donné de connaître, et de vous indiquer sources et documents qui peuvent vous aider. (…)  »

Le Père Joseph Trinquet est mort le vendredi 17 août 2001, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Ses obsèques ont été célébrées à Valréas le mardi 21 août.

Requiescat in Pace  !

frère Bruno de Jésus
Extraits de Résurrection n° 9, septembre 2001, p. 36

 Pour en savoir plus >
Précédent    -    Suivant