La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Sacré-Cœur

Consécration au Sacré-Cœur de Jésus

Prière composée par mère Marie du Divin Cœur. « Mon très aimable Jésus, je me consacre aujourd’hui, de nouveau et sans réserve, à votre divin Cœur. Je vous consacre mon corps avec tous ses sens, mon âme avec toutes ses facultés, et mon être tout entier. Je vous consacre toutes mes pensées, mes paroles et mes œuvres, toutes mes souffrances et mes peines, toutes mes espérances, mes consolations et mes joies, et principalement je vous consacre mon pauvre cœur, afin qu’il n’aime que vous et se consume comme victime dans les flammes de votre amour. »

39e leçon  : Notre religion est un amour  : le Sacré-Cœur de Jésus

Notre religion est un amour et c’est bien pourquoi notre Père aura à coeur de bien expliquer aux enfants les tenants et aboutissants de la dévotion au Sacré-Coeur, telle qu’elle a été révélée à sainte Marguerite-Marie, et pratiquée par le bienheureux Père de Foucauld.

Alphonse-XIII

Le Sacré-Cœur et l’Espagne

Étude historique sur le Sacré-Cœur et l’Espagne. N’a-t-il pas dit : « Je régnerai en Espagne, et J’y serais plus vénéré qu’en beaucoup d’autres pays. »

Marguerite-Mariechapeau

Sainte Marguerite-Marie

Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690), qui fut la confidente du Sacré-Cœur, a eu pour vocation propre de revivre la Passion de Notre-Seigneur, par compassion pour son Cœur souffrant. Il fait bon, en ces temps d’apostasie, se rappeler la promesse du Sacré-Cœur à sa disciple bien-aimée : « Je régnerai malgré mes ennemis… », parole pleine d’espérance, indissociable de celle du Cœur Immaculé de Marie, à Fatima : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! »