La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

17. Jésus-Christ est Roi du monde

Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme. Il est le Seigneur, notre maître, notre sauveur. Telle est la vérité sacrée, absolue, objective, universelle et définitive, qui renvoie au néant toute théorie et tout sentiment contraires. Qui le croit est dans la vérité, la voie et déjà la vie éternelle. Qui ne le croit pas est dans l’erreur, l’injustice et la voie de la perdition  ; quelque tolérance qu’on lui accorde par motif de prudence et volonté de charité, il manque à Dieu, à la communauté fraternelle et à son propre bien  ; il n’a pas le droit de demeurer dans cet état, pas plus que les chrétiens ne peuvent se résoudre à l’y laisser.

1. Jésus est donc roi. La vérité en est démontrée, manifeste, ou alors Dieu n’a pas su faire  ! Il est l’Unique nécessaire. Toute la beauté de la nouvelle création est rendue visible en lui par l’exemple de sa vie. La bonté divine envahit le monde par l’œuvre sublime de sa Croix. Son règne est le salut temporel et éternel de l’humanité, et de chaque homme en particulier. Par ses infinies perfections, par ses œuvres de sagesse et les mérites de sa passion et de sa mort, Jésus-Christ est vrai roi du monde, unique espérance de la famille humaine.

2. Façonné par les leçons de l’Évangile, fortifié par la grâce de la Croix, réjoui par la gloire du Ressuscité, le phalangiste se veut le sujet de ce Roi de Gloire. Le Christ règne sur ses pensées, ses affections, ses engagements et toutes ses actions. Dès lors, il ne veut vivre que par lui, avec lui, comme lui, en lui et pour lui. Et cela, non par un choix individuel arbitraire et révocable, mais par la libre et définitive reconnaissance personnelle de la souveraine autorité, donc du droit universel et absolu de Jésus-Christ sur toute créature rachetée de son Sang.

Jésus est Roi des rois et Seigneur des seigneurs, à la triple couronne, de puissance, de sagesse et d’amour, en vertu de la création, de la rédemption et de la sanctification de l’humanité. Le phalangiste se range avec enthousiasme au service de Jésus-Christ pour qu’il règne sur toute chair, dans le monde entier pour les siècles des siècles, absolument, et que tout genou fléchisse devant lui au Ciel, sur terre et jusque dans les enfers.

Précédent    -    Suivant