La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

98. La restauration de l’esprit national

L’Église, les administrateurs civils, la magistrature, le corps enseignant, l’armée, les entrepreneurs seront les principaux acteurs de la restauration nationale, mais ils ne seront pas les seuls.

Les professions dites libérales, médecins, pharmaciens, architectes, avocats et conseils juridiques, notaires, etc., ont une grande influence sur la nation, sa santé morale et physique, son esprit et son éducation, ses valeurs traditionnelles et ses œuvres. Aussi sera-t-il bénéfique de les regrouper en ordres qui fixeront leurs règlements, leurs conditions d’exercice, et posséderont aussi à cet effet autorité, organisation et ressources, sous le contrôle et l’arbitrage nécessaires de l’autorité souveraine.

Pour restaurer l’esprit national, il sera nécessaire aussi que l’autorité souveraine mette en place une politique culturelle qui visera non seulement à protéger le patrimoine, mais à le faire aimer pour profiter de ses leçons de civilisation si nécessaires à nos temps actuels. Les politiques actuelles seront continuées, mais perdront leur caractère laïque. Là aussi, il faudra revenir à toute la vérité sur notre histoire, sans bannir le rôle joué par l’Église. Les monuments religieux seront rendus, dans la mesure du possible, à leur fonction cultuelle.

Les académies publiques et privées, nationales et locales, les sociétés littéraires, scientifiques, artistiques, prospéreront en gardant jalousement leur indépendance, leurs organes de représentation, de gestion et de défense, car dans ce domaine aussi, il est nécessaire de protéger et de promouvoir le talent et l’honnêteté, contrairement aux mœurs d’un certain monde des arts et des lettres tombé sous la coupe de l’argent ou de l’État socialiste.

Cet encouragement des arts ne sera pas uniquement le fait de l’État. Les aristocraties naturelles, nouvelles et anciennes, retrouveront leur rôle prestigieux de mécènes qui fit de la France la «  mère des arts  », du goût et de l’élégance. L’Église catholique jouera aussi un rôle de premier plan en ce domaine comme ce fut le cas jadis.

Précédent    -    Suivant