La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

SACRÉ-CŒUR 2014
avec
les Zouaves Pontificaux

Introduction

DONNÉS en 756 par Pépin le Bref au pape Étienne II, pour le mettre à l’abri des visées expansionnistes des Lombards, les États Pontificaux se composaient de cinq provinces du centre de l’Italie  : le Latium, l’Ombrie, la Romagne, les Marches, les Abruzzes. Ils avaient pour capitale la ville de Rome.

Zouaves«  Cette souveraineté temporelle du Pape était nécessaire, car elle était l’assise de sa souveraineté spirituelle  », expliquait l’abbé de Nantes, notre Père.

Les ennemis de l’Église le comprirent si bien que, pour l’anéantir, ils s’attaquèrent au pouvoir temporel du Souverain Pontife. Les francs-maçons propagèrent dans les royaumes d’Italie les idées de 1789. En 1849, les révolutionnaires envahirent les États Pontificaux et contraignirent Pie IX à quitter Rome.

La même année, une intervention militaire franco-autrichienne rétablit le Saint-Père sur son trône. Néanmoins, la situation demeurait fragile  : les États de l’Église restaient militairement menacés au nord par Victor-Emmanuel II, roi du Piémont, et au sud par Garibaldi.

Or, «  perdre Rome, démontrait encore notre Père, c’était tomber dans les fers de la Révolution à plus ou moins brève échéance  ». Les plus fervents catholiques le comprirent.

Ils s’organisèrent alors pour prendre les armes et assurer courageusement la défense de la souveraineté temporelle du Pape. Nous allons retracer cette bataille décisive et dramatique, gardant en pensée la promesse du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie  : «  Je régnerai malgré mes ennemis et tous ceux qui s’y voudront opposer.  »

De Nevers, sainte Bernadette écrivait au pape Pie IX  : «  Il y a déjà quelques années que je me suis constituée, quoique indigne, petit zouave de Votre Sainteté. Mes armes sont la prière et le sacrifice, que je garderai jusqu’au dernier soupir. Là seulement, l’arme du sacrifice tombera, mais celle de la prière me suivra au Ciel.  »

Soyons, nous aussi, les petits zouaves du pape François. Prions et sacrifions-nous pour qu’il consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie, afin qu’advienne le règne universel du divin Cœur de Jésus  !