La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Méditations

Saint-Joseph-basilique-de-Marie-Auxiliatrice02

Les grandeurs de saint Joseph

Ô saint Joseph, homme juste et bon, notre père et notre protecteur, qui voudra se faire le héraut de vos intimes grandeurs ? Je n’oserais. Et pourtant je souffre trop de les voir ignorées pour ne pas tenter de les raconter à mon indigente manière. Tant d’âmes en seraient merveilleusement secourues ! Permettez-moi d’ouvrir votre cœur pour en révéler les secrets jalousement gardés.

Le Père de Foucauld, modèle d’amour de Dieu

« L’Évangile me montra que le premier commandement est d’aimer Dieu de tout son cœur et qu’il fallait tout enfermer dans l’amour ; chacun sait que l’amour a pour premier effet l’imitation ; il restait donc à entrer dans l’Ordre où je trouverais la plus exacte imitation du Christ ». Telle est dans son extraordinaire clarté et sa rigueur la résolution de Charles de Foucauld dès sa conversion.

Il est ressuscité  ! n° 163 – Mai 2016

«  Pénitence, Pénitence, Pénitence  !  »

Chaque fois que le 25 mars, fête de l’Annonciation et de l’Incarnation du Verbe dans le sein béni de la Vierge Marie, coïncide avec le Vendredi saint, a lieu le grand Jubilé du Puy, l’un des plus anciens de la Chrétienté. En 1429, se produisit la conjonction, l’heure de la résurrection de la France avait sonné. Aujourd’hui, sous la menace terroriste, plus que jamais il y a grande pitié au Royaume de Jésus qu’est la France de Jeanne d’Arc, de Thérèse et de Monsieur saint Michel…

«   La joie de l’amour   »

Sous ce titre, l’exhortation apostolique signée le 19 mars 2016 par notre Saint-Père le pape François, est le fruit des deux synodes sur la famille, mais aussi de ses catéchèses des audiences générales entre le 10 décembre 2014 et le 15 septembre 2015. D’emblée, le Pape pose en principe que, sur ce thème, « tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles ». Telle était précisément la pensée de l’abbé de Nantes. Commentaire des trois premiers chapitres de l’exhortation Amoris Laetitia.

Ste-Tunique

L’ostension de la Sainte Tunique à Argenteuil

C’est avec au cœur l’angoisse pour notre patrie qu’en ce printemps 2016, notre frère Bruno de Jésus-Marie nous conduisit à deux reprises vénérer la sainte Tunique d’Argenteuil, lors de l’ostension exceptionnelle qui se déroula du Vendredi saint au deuxième dimanche après Pâques. Conçue avec beaucoup de soin et d’intelligence, l’ostension attira plus de deux cent mille pèlerins. Dans ce quartier où les musulmans sont très implantés, ce fut une admirable manifestation de dévotion catholique populaire spontanée répondant, comme nous allons le voir, aux vœux du pape François.

Nouvelles rubriques publiées

Poussin_L'Ete_ou_Ruth_et_Booz03

Le Livre de Ruth

Dans la généalogie du Christ par saint Joseph, quatre femmes sont mentionnées. Il y en a une qui est particulièrement aimable, c’est l’aïeule de David : Ruth la Moabite, qui épousa Booz. Ouvrons le Livre de Ruth pour en faire le commentaire littéral et pour y retrouver tout au long ses qualités historiques, allégoriques et prophétiques.

Henri-Gheon-chapeau02

Henri Ghéon

Le 13 juin 1944, s’éteignait Henri Ghéon, le dramaturge catholique qui sut attirer des foules émues au théâtre sans jamais pourtant connaître la gloire. Une vie étonnante où la quête du Beau et de l’Art fut le théâtre – le vrai ! – du combat de la nature et de la grâce, puis du triomphe de celle-ci. Il porta alors du fruit en abondance : une centaine de pièces qui renouvelèrent l’art théâtral et magnifièrent la vie des saints qu’il aimait, reflet de la Beauté et de la Bonté divines dont il s’était voulu l’humble troubadour pour aider au salut des âmes.

Il est ressuscité  ! n° 162 – Avril 2016

Soeur-Lucie

Notre-Dame de Fatima, reine de miséricorde

À Tuy, où elle était « une source d’édification pour tous par sa profonde humilité et par sa stricte observance de la Règle », sœur Lucie fut favorisée d’une vision de la Très Sainte Trinité dont la description suffit à nous offrir la contemplation du mystère central de notre sainte religion, non le plus élevé, celui de Dieu, mais celui de l’Évangile, « Bonne nouvelle » de l’adoption divine et de la rémission des péchés, de la Grâce et de la Miséricorde…

Sr-Faustine

Sœur Faustine contre sœur Lucie

Fausse mystique, apôtre d’une “ miséricorde ” d’illusion avant le concile Vatican II, sœur Faustine devient, après le concile Vatican II, une vraie sainte, mondialement connue, au-dessus de tout soupçon. Que s’est-il passé dans l’Église de Dieu pour que ses plus hautes instances doctrinales en viennent à permettre toutes les manifestations d’un culte qu’elles avaient condamné quelques années auparavant ?

logo-ligue

La Ligue  : Le mystère du Christ et l’Antichrist

L’abbé de Nantes, défenseur de la foi, ne s’est pas contenté de s’opposer à l’incroyable travestissement de la personnalité du Christ par l’hérésie moderniste, il n’a cessé d’approfondir, en fils de l’Église, le mystère de l’Église révélé par les Évangiles. La retraite et les prédications de la Semaine Sainte, les homélies de la triple prise d’habit du Lundi de Pâques, nous en ont donné de beaux exemples.

La Renaissance catholique au Canada

Le gouvernement fédéral et les Indiens de l’Ouest

Alors qu’éclate le scandale des pensionnats autochtones, rejaillissant sur les communautés religieuses, il est important de se faire une idée précise de la politique gouvernementale qui a présidé à leur fondation. La thèse de James Daschuk dont les Presses de l’Université Laval viennent opportunément de publier la traduction française vient corroborer les thèses de Maureen Lux et de Mary-Ellen Kelm qui, dès les années 1990, expliquaient scientifiquement le déclin des populations autochtones par le racisme des colons et des politiques gouvernementales. Les missionnaires catholiques furent alors leurs seuls défenseurs.

Il est ressuscité  ! n° 161 – Mars 2016

Le pape, la Vierge et la paix. L’occasion manquée à Cuba

La déclaration commune du pape François et du patriarche Cyrille signée à la Havane le 12 février dernier, commence par un appel à prendre la défense des chrétiens persécutés. Mais voici que, soudain, elle nous ramène aux pires moment du « funeste concile Vatican II », au plus loin des volontés de la Très Sainte Vierge exprimées à Fatima.

L’Apocalypse de saint Jean. (2) L’avenir (suite et fin)

L’abbé de Nantes n’a jamais prétendu tirer son œuvre des Livres saints par une inspiration personnelle. Toute son œuvre est bâtie sur la foi de l’Église, pour la défendre et sauver notre civilisation chrétienne tant des attaques de la Bête politique au pouvoir totalitaire que de la Bête du culte de l’homme. Sa défiance envers le monde qui va à sa perte, est la préparation d’un grand élan missionnaire, c’est toute l’Apocalypse… et c’est toute notre vocation.

L’Apocalypse de saint Jean. Conclusion  : «  L’Évangile éternel  »

L’Apocalypse est une révélation consolante annonçant que la victoire du Seigneur Jésus sur la grande apostasie que nous vivons présentement est proche. La double incarnation de la « Bête » est d’ores et déjà vaincue. C’est le dernier mot de l’Écriture sainte, Ancien et Nouveau Testament ; tandis que le fait de Fatima en est l’accomplissement. L’Épouse, réceptacle de l’Esprit, précède l’Époux et annonce son retour proche.

Sur les traces des martyrs espagnols

L’Amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, nous le trouverons à chaque station de notre pèlerinage en Espagne, ce sont les martyrs de la Croisade espagnole : Frères des Écoles chrétiennes et Frères des écoles Pies, Clarétains, Carmélites et Visitandines, gloires de l’Église, la Cité de Dieu, avec pour devise Viva Cristo Rey ! Et les paroles du Sacré-Cœur au Père Hoyos : « Je règnerai en Espagne ! »

logo-ligue

La Ligue  : La force d’une inconfusible espérance  !

C’est dans la lumière de l’Apocalypse, tellement encourageante, que se sont déroulées les activités de ce mois ; qu’il s’agisse de nos pèlerins qui rencontrèrent sur le chemin de Lourdes à Fatima les martyrs de la Croisade espagnole, ou des habitués des premiers samedis du mois à la maison Saint-Joseph, avec son tour d’horizon habituel de l’actualité et, cette fois, l’analyse du dernier livre de Philippe de Villiers.

Carnet de carême 2016

Pere-Lenoir04

Carême 2016 avec le Père Lenoir

Si des milliers de soldats moururent dans de si beaux sentiments, ce fut grâce à leurs aumôniers. Au moment même où la République les traitait de “ planqués ”, ils se dévouaient dans les postes les plus dangereux, se sacrifiant pour convertir et sauver leurs frères. Le Père Lenoir en était. Son cœur brûlait d’amour pour Jésus-Hostie et la Très Sainte Vierge. Cette dévotion se traduisait par un unique désir : sauver les âmes ! Mettons-nous à son école et, puisque nous ne pouvons imiter sa vie au Front, demandons-lui de nous communiquer ce zèle ardent du salut des âmes.

Centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918

Francais-artillerie02

6. LES ANNÉES PÉTAIN
I. VERDUN, LA GLOIRE HÉROÏQUE (1916)

Tandis que le généralissime Joffre et, dans son ombre, se voyant déjà le grand victorieux, Foch, préparaient leur grande offensive sur la Somme, Pétain, lui, était beaucoup plus réservé. L’année 1916 s’annonçait mal. D’inquiétants craquements commençaient déjà à se faire sentir du côté où Joffre ne voulait pas les voir : Verdun.

Cabinet Viviani

5. La République dans la guerre (1914-1915)

Jusqu’ici nous avons suivi surtout les événements militaires parce qu’ils étaient d’une importance absolument capitale. Maintenant, nous allons étudier ce que le pays légal, ce que la France dans ses institutions, son gouvernement, devenaient à travers ce cataclysme. Dans une deuxième partie nous évoquerons les opérations sur le front d’Orient.

bataille-yser-chapeau

4. La Belgique invaincue, la France assiégée

En septembre 1914, les commandements allemands et français tentent chacun d’envelopper l’armée adverse par le nord. Cela provoque un étirement du front vers le nord, appelé « la course à la mer ». Durant l’année 1915, le commandement français va multiplier les offensives meurtrières pour tenter de percer le front, mais elles se heurtent toutes au système de défense allemand. Seul le général Pétain obtient des succès ponctuels, en particulier à Vimy.

Vidéos du catéchisme

40E LEÇON : NOTRE RELIGION EST UN AMOUR : LE CŒUR IMMACULÉ DE MARIE.

Toute notre religion se résume en un symbole, celui de l’union du Cœur de Jésus et de Marie. Après la dévotion au Sacré-Cœur, notre Père explique la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, révélée par Notre-Dame de Fatima, et comment nous devons y correspondre.

SC04

39e leçon : Notre religion est un amour : le Sacré-Cœur de Jésus

Notre religion est un amour et c’est bien pourquoi notre Père aura à coeur de bien expliquer aux enfants les tenants et aboutissants de la dévotion au Sacré-Coeur, telle qu’elle a été révélée à sainte Marguerite-Marie, et pratiquée par le bienheureux Père de Foucauld.