La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Il est ressuscité ! n° 152 – Juin 2015

François, pape missionnaire

Selon le pape François, « la miséricorde est, dans l’Écriture, le mot clef pour indiquer l’agir de Dieu envers nous. » De ce fait, « l’Église a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Évangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous. L’Épouse du Christ adopte l’attitude du Fils de Dieu qui va à la rencontre de tous, sans exclure personne. »

Les Pères du Saint-Esprit et du Saint Cœur de Marie
2. Le vénérable Père Libermann, juif converti au service des païens

Le principe posé par le Père Libermann est qu’il faut civiliser les peuples avant de les évangéliser. « Si le missionnaire se charge seulement de la partie morale, sans s’occuper du reste, d’autres s’en occuperont, et il verra souvent détruire en peu de temps par eux, ce qu’il aura tâché d’édifier avec beaucoup de peine et de travaux. »

Pèlerinage au royaume de María de Guadalupe

Aujourd’hui, vouloir faire un voyage au Mexique est peu recommandé. J’ai eu la grâce d’y faire pèlerinage, en tant que petit frère du Sacré-Cœur et redécouvrir les richesses de ce pays, grâce à l’enseignement de notre Père qui donne l’amour du passé de nos nations catholiques, sur lequel nous pourrons un jour les rebâtir plus belles, plus conquérantes.

Méditations

Pentecete-Lebrun-01-m

Le “ renouveau charismatique ” rétrograde

Dans l’union intime du Saint-Esprit avec l’Église, il y a eu le tumulte des passions au début. Maintenant, l’Église et l’Esprit sont comme de vieux époux. Ils ont enfanté des millions et des millions d’êtres pour la vie éternelle, ils savent ce que c’est. Ce qui domine désormais, c’est la sagesse, ce sont les vertus, la fidélité dans une doctrine, dans une liturgie que le Christ nous a données, nous a conservées. La joie a changé de sens, elle s’est purifiée.

Pape-francois-audience-m

De l’Ascension à la Pentecôte, hier et aujourd’hui

Un jour, le Pape, vicaire de Jésus-Christ, successeur de saint Pierre, sortira de son silence. Il va parler clairement au monde au nom du Christ pour nous indiquer le chemin. Dieu ne peut pas se laisser vaincre. Or aujourd’hui, l’Église semble complètement vaincue, partout écrasée. Le Pape va parler et tout le monde va le suivre. En attendant, il faut surtout ne pas briser la Charité. Engageons-nous dans cette voie pour porter le Nom de Jésus-Christ aux extrémités de la terre. 

Il est ressuscité ! n° 151 – Mai 2015

Pape-Francois-confessant-v04

François, pape de la miséricorde

En décembre 1993, l’abbé de Nantes commentait deux songes prophétiques de don Bosco, le premier sous un titre qui s’impose aujourd’hui, en 2015, comme le tableau de notre actualité la plus brûlante : « la France sous le joug de l’Islam en juste châtiment de sa laïcité. » Le second, « l’errance et le retour du Pape », cadre tout aussi bien avec l’actuel pontificat.

ostension

Pèlerinage à Turin, Face à face avec Dieu

Dieu est présent à toute créature du seul fait qu’il la pose dans l’existence. Sa Face, c’est cette présence même, c’est son Être. Et la vie de l’homme créé à son image et ressemblance est un face à Face avec Dieu. Mais, à nous, il est donné de le voir de face, face à Face, à Turin en vénérant son Saint Suaire où il a laissé l’empreinte de cette Face, mais cachée.

Misericordiæ vultus, le visage de la miséricorde divine

La bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde commence comme une lettre de saint Paul : « Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père. Le mystère de la foi est là tout entier. Devenue vivante et visible, elle atteint son sommet en Jésus de Nazareth. »

LES PSAUMES, PRIÈRE INSPIRÉE
Ps 119 : La parole de Dieu de “ A ” jusqu’à “ Z ” (2)

Nous sommes dans l’exacte situation des Anawin, ces pauvres de Yahweh qui n’attendaient plus rien de personne en ce monde, mais que du Ciel « pleuve le juste ». Les psaumes ne sont qu’un développement de cette supplication qu’il nous appartient de réciter inlassablement afin d’obtenir la grâce de rester fidèles…

La Ligue

La Ligue : L’étendard de la miséricorde

C’est huit cents pèlerins répartis en huit cars et plus de cinquante voitures, sans compter ceux qui sont venus en avion et en train, que notre frère Prieur, comprenant l’intention profonde du Saint-Père et du Saint-Esprit qui l’assiste, conduisit à Turin en prélude à l’année de la Miséricorde, …

La Renaissance catholique au Canada

Les Récollets de Nouvelle-France

Le diocèse de Montréal s’apprête à commémorer en juin le quatrième centenaire de l’arrivée des Récollets en Nouvelle-France et de la première messe célébrée dans la colonie. Bonne occasion de rappeler la part prise par les fils de saint François dans l’histoire de notre pays, part souvent oubliée, composée d’ombres et de lumières, mais qui gagnera à être connue dans sa pleine vérité.

Il est ressuscité ! n° 150 – Avril 2015

marthe_robin

Toute la vérité sur Marthe Robin, mystère d’Apocalypse

La révélation de la plus grande imposture mystique et apostolique de tous les temps, et qui plus est par le postulateur chargé de prouver la sainteté de celle qui s’en est rendue coupable, est le signe fort que le Bon Dieu est toujours à l’œuvre dans son Église. Les hommes d’Église ne pourront pas faire l’économie du grand procès doctrinal demandé par l’abbé de Nantes…

L’Évangile de la Sainte Face

Dans une Europe qui sombre dans le rationalisme, dans une Église que le modernisme gangrène, Jésus revient. Non pas encore avec la foudre du Jugement pour condamner les méchants et mener les élus au Ciel, mais comme au temps de l’Évangile, avec grâce et miséricorde. Ah ! tout change, tout renaît à cette Bonne Nouvelle !

Hollande02

La France « à moitié en ruine »

« La face de la France est devenue hideuse aux yeux de mon Père ; elle provoque sa Justice ! Offrez-lui donc la Face de son Fils qui charme son Cœur, pour attirer sur cette France sa Miséricorde, sans quoi elle sera châtiée. » Qu’est-ce donc qui défigure la France, fille aînée de l’Église ? Procédons par ordre. D’abord son corps puis son âme.

La Ligue

La Ligue : Vrais et faux mystiques

Semaine sainte avec de magnifiques prédications de notre bienheureux Père. Les unes pour aider à comprendre et mieux participer ensuite aux offices et cérémonies liturgiques, tandis que grâce aux autres, on pouvait suivre pas à pas Jésus dans sa Passion. Une surprise était préparée : revivre les mystères de notre rédemption en réécoutant les conférences d’Esthétique mystique, données à la Mutualité en 1977-1978.

Nouvelles rubriques publiées

Dupouey-chapeau

Pierre-Dominique et Mireille Dupouey

C’est l’histoire des époux chrétiens Pierre-Dominique et Mireille Dupouey qu'il nous faut raconter. Leur exemple est un trésor de circumincessante charité, doublé d’un miracle de la grâce. Leur « secret » ? Un cœur à cœur qui jamais ne cessa de battre, jamais ne faiblit, parce que, dès le commencement, il se fixa « en Dieu », dans le Cœur du Christ et de l’Immaculée !

Marguerite-Mariechapeau

Sainte Marguerite-Marie

Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690), qui fut la confidente du Sacré-Cœur, a eu pour vocation propre de revivre la Passion de Notre-Seigneur, par compassion pour son Cœur souffrant. Il fait bon, en ces temps d’apostasie, se rappeler la promesse du Sacré-Cœur à sa disciple bien-aimée : « Je régnerai malgré mes ennemis… », parole pleine d’espérance, indissociable de celle du Cœur Immaculé de Marie, à Fatima : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! »

Carnet de carême 2015

Saint-suaire-face02

Carême 2015 avec la Divine relique du Saint Suaire

Pour notre plus grande joie, le pape François a autorisé l’ostension du Saint Suaire, en cette année 2015. Il a annoncé qu’il irait en personne prier devant cette insigne Relique. Nous nous mettrons à l’école de notre bienheureux Père, frère Georges de Jésus-Marie, et de frère Bruno de Jésus-Marie, son fidèle disciple, afin de mieux connaître ce Saint Suaire, et donc de l’aimer. « Quand on aime, on veut voir ! » s’exclamait notre Père, avec un accent de véhément amour, lors de notre pèlerinage à Turin de 1998.

Centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918

Cabinet Viviani

5. La République dans la guerre (1914-1915)

Jusqu’ici nous avons suivi surtout les événements militaires parce qu’ils étaient d’une importance absolument capitale. Maintenant, nous allons étudier ce que le pays légal, ce que la France dans ses institutions, son gouvernement, devenaient à travers ce cataclysme. Dans une deuxième partie nous évoquerons les opérations sur le front d’Orient.

bataille-yser-chapeau

4. La Belgique invaincue, la France assiégée

En septembre 1914, les commandements allemands et français tentent chacun d’envelopper l’armée adverse par le nord. Cela provoque un étirement du front vers le nord, appelé « la course à la mer ». Durant l’année 1915, le commandement français va multiplier les offensives meurtrières pour tenter de percer le front, mais elles se heurtent toutes au système de défense allemand. Seul le général Pétain obtient des succès ponctuels, en particulier à Vimy.

portrait-cp-chapeau

Charles Péguy

Il y a 100 ans, le 5 septembre 1914, mourrait sur le champ de bataille Charles Péguy. Dreyfusard, mais ami de sainte Jeanne d’Arc, socialiste, mais découvrant d’expérience que le socialisme est chose dangereuse, irréalisable, antimilitariste qui aime le métier militaire, anticlérical dont la conversation est avec les saints qui ont fait la douce France et qui trouve auprès de Notre-Dame de Chartres l’apaisement de son cœur. Notre Père nous livre « le secret de Péguy ».

Vidéos du catéchisme

catechisme37-chapeau

38e leçon : La journée, l’année, la vie chrétiennes

Que de bons conseils donne ici notre Père en complétant heureusement l'enseignement du catéchisme. La vie chrétienne est envisagée dans sa totalité, car c'est sous l'impulsion d'un triple amour que le chrétien va faire l'apprentissage du Ciel ici-bas, celui de Dieu et du prochain, mais de soi-même aussi.

Sans-titre-chapeau

37e leçon : Les vertus

Après son analyse sévère des vices, notre Père veut nous encourager en décrivant les vertus qui leur sont opposées. Elles sont en nous comme autant d'inclinations à faire le bien, à condition d'être entretenues par une bonne éducation ; et comme le Bon Dieu ne ménage pas sa grâce à qui lui demande, le vertueux devient sage, il se sait sur le chemin du Ciel et jouit dès ici-bas d'un vrai bonheur.