La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Méditations

L’Esprit de Sagesse fait goûter Dieu

L’essence même de notre religion, c’est le don que Dieu fait de Lui-même à sa créature qu’il aime. Déjà Il l’appelle à un si parfait bonheur au jour de son baptême et durant le temps qu’elle demeure dans l’enfance et l’aveuglement du péché. Mais qu’elle Le cherche d’un cœur sincère et bientôt Il se donne à elle sensiblement et dans des marques d’amour indubitables

Notre religion est un amour  !

Nous sommes trop habitués aux merveilles de notre religion, et il nous semble tout à fait naturel que Dieu veuille que nous nous aimions les uns les autres. Il faudrait réfléchir à cela pour comprendre ce qu’il y a de merveilleusement doux et de tendre dans la Loi du Christ qui nous a dit : « aimez-vous les uns les autres », ajoutant que les deux commandements d’aimer Dieu et d’aimer son frère ou son prochain, n’en font qu’un.

Il est ressuscité  ! n° 198 – Mai 2019

Évangile du Cœur Immaculé de Marie (1)

Le contexte des événements de Fatima, en 1917, est très semblable à celui de l’apostasie d’Israël qui a mis fin à l’Ancient Testament. Le “ petit reste ” des “ pauvres de Yahweh ” gardait une espérance inconfusible. Aujourd’hui, que nous réserve l’avenir ? La réponse à cette question ne fait aucun doute. Si le Pape ne fait pas ce que la Sainte Vierge lui demande…

John Tolan  : Le saint chez le sultan, la rencontre de François d’Assise et de l’islam. Huit siècles d’interprétations

Le huitième centenaire de la rencontre de saint François d’Assise et du sultan d’Égypte a servi à justifier le voyage du Pape à Abou Dhabi en février et à Rabat en mars dernier. Le livre savant de John Tolan nous donne tous les éléments pour répondre à la question : le Pape François est-il le disciple fidèle du Poverello, la “ Déclaration ” de février dernier est-elle l’aboutissement de sa prédication au sultan en 1219 ?

Comprendre le Coran

À l’heure où le Saint-Père cherche, sur un pied d’égalité avec l’université Al-Azhar, à promouvoir la paix « au nom de Dieu », en oubliant Jésus, Marie et la Croix, il est utile de rappeler les résultats de la lecture scientifique du Coran par l’abbé de Nantes et frère Bruno utilisant les méthodes historiques et critiques en usage depuis longtemps dans l’étude de la Bible.

La Ligue

La Ligue  : Dans le Cœur de l’Église ma Mère

La lamentation de Jérémie que nous chantons durant les matines du Jeudi saint exprime la situation actuelle de l’Église où prolifèrent les scandales, fruits pourris de l’apostasie du concile Vatican II et de son ouverture au monde. Comment dès lors conserver l’amour de notre sainte Mère l’Église ? Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, saint Paul, mais aussi la doctrine de notre Père, l’abbé de Nantes, appliquée aux actualités nous apportent la réponse.

Il est ressuscité  ! n° 197 – Avril 2019

Le sang des martyrs de Chine trahi

Pour comprendre l’indignation avec laquelle le cardinal Zen a accueilli l’accord signé le 26 septembre 2018 entre le Vatican et le gouvernement communiste de la République populaire de Chine, et le drame dans lequel il jette l’Église “ clandestine ”, il suffit de connaître l’histoire de leur implacable et incessante persécution par le régime communiste.

Le Cœur Immaculé de Marie, chemin du ciel

Attentif à la Parole de Dieu tombée de la bouche de sa divine Mère, nous avons entrepris de « la dire à tout le monde » selon les dernières recommandations faites à Lucie par sainte Jacinthe, avant de mourir. Parce que c’est une question de vie ou de mort ici-bas et au-delà !

La Ligue

La Ligue  : Reine des martyrs, priez pour nous  !

Pèlerinages, retraites, publi­cations mensuelles écrites et audiovisuelles, chantiers dans nos ermitages, camps-vélo et camp de la Phalange… Les travaux s’accumulent ! Mais nos “ saints de chez nous ” prennent soin de leurs commu­nautés et leur ont envoyé un renfort très opportun. La famille s’agrandit !

Il est ressuscité  ! n° 196 – Mars 2019

Le reniement du pape François

C’est le cœur battant que nous avons vu le pape Fançois s’envoler pour visiter les États arabes unis. Mais quelle déception ! Sous prétexte d’ « interreligion » le Pape avait laissé sa religion à lui à Rome, ne sachant qu’adapter son discours au “ monothéisme ” musulman.

La foi d’un nouvel Athanase

Athanasius Schneider est un évêque catholique romain du Kazakhstan, membre des chanoines réguliers de la Sainte Croix de Coïmbre. Il a réagi au Document d’Abou Dhabi signé au nom de la paix et de la lutte contre la violence par le pape François et l’imam At-Tayeb. Frère Bruno le complète en montrant, à la lumière du Message de Notre-Dame à Fatima, les conséquences dans l’actualité du reniement du Saint-Père .

Mystères du Christ glorieux

Comment nous approprier la flamme d’amour qui brûle dans le Cœur Immaculé de Marie ? Par le ministère de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus “ miniature de l’Immaculée ”, par la méditation des quinze mystères du Rosaire prescrite par Notre-Dame à Pontevedra, à l’école de sainte Thérèse. C’est un trésor inépuisable ! Ce mois-ci, les mystères glorieux.

La Ligue

La Ligue  : Le temps des martyrs

C’est un champ de bataille, “ horrible, horrible ” que nous avons traversé, cette année encore, sur la route de Lourdes à Fatima. Ce fut un pèlerinage aux martyrs de la foi appelant la miséricorde de Dieu et la paix là où le mépris de l’Église, dans sa plus haute hiérarchie, pour le Cœur Immaculé de Marie rejetait le monde dans la révolution.

Carnet de Carême

Carême 2019 à l’école de sainte Thérèse

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus enseigna l’enfance spirituelle, sa “ petite voie ”. L’abbé Georges de Nantes explique que le Saint-Esprit la lui inspira « pour les pauvres âmes du vingtième siècle qui auront à traverser des combats terrifiants. Pour aller au Ciel, il faut la suivre, obligatoirement. » Elle est revenue pour nous assurer que sa voie était la « seule véritable », et elle l’a prouvé par d’innombrables miracles. C’est ce que nous allons découvrir pendant ce Carême.

La Renaissance catholique au Canada

Le frère Marie-Victorin  : La science, mais pour quel nationalisme  ?

On ne peut faire l’histoire du nationalisme canadien-français sans s’arrêter sur l’attachante figure du frère Marie-Victorin. On le connaît encore aujourd’hui comme le créateur du Jardin botanique de Montréal, un des plus beaux du monde, on se souvient moins qu’il fut un des pères de l’Université de Montréal, et seuls les anciens n’ont pas oublié son action pédagogique et radiophonique qui firent de lui, entre les deux guerres, l’un des acteurs les plus convaincants du nationalisme canadien-français.

Réponses d’actualités

Lettre d’un ami phalangiste à Mgr Carlo Maria Vigano

Ce dérèglement des mœurs qui éclabousse aujourd’hui l’Église n’est que le signe de dérèglements doctrinaux nettement plus graves. Vous avez raison de parler « de confusion et de divisions » de longue date. L’abbé de Nantes les a soumis plusieurs fois, jusqu’ici sans recevoir de réponse, au jugement infaillible du Pape. Il faut que le Saint-Père dise aujourd’hui, où est la vérité et où est l’erreur. Alors, seulement il pourra confirmer ses frères dans la foi et répondre aux redoutables engagements de sa charge.

Nouvelles rubriques publiées

Les mensonges du Père Dhanis

Le jésuite Édouard Dhanis, professeur à l’université de Louvain, a accusé dès 1944 sœur Lucie d’avoir eu une « propension à la fabulation inconsciente » dans ses Mémoires. Il en résulterait une « nouvelle histoire de Fatima » qui aurait donné au message son caractère politique. Il a menti en calomniant sœur Lucie, sans jamais se rétracter, alors qu’on lui montrait ses erreurs par des raisons contraignantes.

Paul VI, le pape du culte de l’homme
II. Un pontificat subversif

Véritable maître d’œuvre du brigandage du concile Vatican II, Paul VI n’a reculé devant rien pour imposer à l’Église son culte de l’homme, cause de sa ruine. Qui osera le mettre sur les autels ?

Centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918

10. L’Armistice de 1918, à qui la faute  ?

Pourquoi « la faute » ? À quoi connaît-on que l’armistice a été une faute ? À ceci : dès le lendemain, les Allemands ont commencé à redresser la tête. Mais alors, comment les choses se sont-elles passées ? Qui porte l’effroyable responsabilité d’avoir voulu arrêter cette guerre le 11 novembre, alors qu’une offensive se préparait en Lorraine et que les troupes d’Orient étaient en train de prendre l’ennemi à revers, qui ?

9. LES ANNÉES PÉTAIN
IV. La VICTOIRE AVORTÉE

Il n’y avait pas que des “ fochistes ” dans l’armée française. D’autres généraux se penchaient longuement sur les cartes et calculaient les stratégies les plus économes de sang humain pour nous conduire à la victoire. Telles sont la campagne d’Orient du général Franchet d’Espèrey et le projet d’offensive en Lorraine de Pétain et de Castelnau. Mais cette victoire-là, nous l’avons perdue le 11 novembre 1918...

Il y a 50 ans…

L’orgueil des réformateurs

L’orgueil des réformateurs qui, dans les siècles passés, se heurta toujours à la fidélité sainte du Magistère Apostolique au Christ son Fondateur, a reçu aujourd’hui de l’Autorité Suprême toute latitude pour « rénover » notre Église traditionnelle et, par un « aggiornamento » décisif, la ramener à l’Évangile, la purifier de tout ce qui, en elle, portait trace d’imperfection séculaire, corriger tout ce qui répugnait au monde moderne et contrevenait à ses exigences.

La Lettre à mes amis n° 250

Attendre et tenir, lutter même et vaincre par le Signe de la Croix

C’est parce que nous croyons en l’Église que nous y demeurons, luttant à visage découvert contre les faux frères. C’est parce que je crois à l’indéfectibilité du Siège Apostolique que je vais m’adresser au Souverain Pontife pour lui demander instamment de mettre un terme à la Révolution postconciliaire. Que les difficultés de la lutte ne vous effraient pas.

Vidéos du catéchisme

Nos vidéos de catéchisme sont désormais disponibles à cette adresse :

vod.catalogue-crc.org