La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 20 juin

Le lieutenant de Quatrebarbes

EN septembre 1867, Garibaldi reprit l’offensive. Il décida d’attaquer Monte-Rotondo, petite ville située sur une colline escarpée, au nord de Rome. La garnison pontificale n’était forte que de 350 hommes. Cependant, les quatre assauts successifs de l’ennemi se brisèrent sur leur résistance acharnée. Le tir incessant de l’artillerie, dirigée avec grande habileté par le lieutenant de Quatrebarbes, opéra des ravages parmi les garibaldiens.

«  C’est en grande partie à M. de Quatrebarbes que se doit le succès de la journée, rapporta son supérieur le colonel de Charette, et je ne puis assez me louer de son zèle infatigable et de l’intelligence avec laquelle il réussit à passer sa pièce dans des chemins impraticables.  »

Tirant à découvert sous une grêle de balles, Bernard de Quatrebarbes fut blessé au bras gauche et dut être transporté à l’ambulance.

«  Dieu le veut  ! J’offre chaque jour toutes mes souffrances à Dieu pour que tous les miens le servent fidèlement et soient toujours les défenseurs de l’Église.  »

«  L’offre quotidienne des souffrances en union avec celles de Jésus crucifié pour le salut du monde, l’acceptation patiente mais également joyeuse de la maladie, sont une ressource spirituelle, un précieux trésor dans l’Église.  » (pape François)

Colorier le lieutenant de Quatrebarbes sur son lit.

Précédent    -    Suivant