La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Dimanche 6 décembre – IIe de l’Avent

Par la prière et la souffrance

FIN juillet 1911, tout le bataillon prit la direction d’Arlon pour un mois de manœuvres sur le plateau des Ardennes. La chaleur torride, les exercices épuisants et le manque d’eau potable eurent raison de la faible complexion d’Édouard. À l’infirmerie, allongé sur sa paillasse, il lut “  L’histoire d’une âme ” de sainte Thérèse de Lisieux, et cette découverte l’enthousiasma. Il la partagea immédiatement avec sœur Marie-Désirée  :

«  Ce livre m’a donné plus de plaisir et de profit que n’importe quel ouvrage de philosophie  ; j’y ai appris des choses que des années d’études ne m’auraient pas fait découvrir. Il faut que tu lises le chapitre sur les deux missionnaires qui lui étaient confiés comme frères spirituels, et tu penseras à ton grand bonhomme de frère, non pas sous l’uniforme sale qu’il porte en ce moment, mais sous la soutane qui l’attend. Je voudrais être secondé spécialement par tes prières et par l’offrande de tes peines. J’aspire à devenir un jour un bon prêtre pour travailler d’esprit et de cœur à la sanctification des âmes malheureuses.

«  Mais tu sais aussi bien que moi que les paroles et les œuvres du prêtre ne portent du fruit que par la grâce implorée à cette intention, par la prière ou par la bonne souffrance. Tu sais que la souffrance et les prières de sainte Thérèse d’Avila ont probablement sauvé plus d’âmes que les lointaines et fatigantes courses missionnaires de saint François Xavier. Que n’auraient obtenu les prières de Thérèse et les travaux de François Xavier ensemble  ?

«  Essaie donc de retenir de temps en temps une excuse, de pardonner sans beaucoup de mots une petite insulte, d’oublier en silence une humiliation blessante, par amour de Dieu et pour la sanctification de ton grand frère au caractère si imparfait, afin qu’il devienne sous peu un prêtre solide, sage et humble, un prêtre selon le Cœur de Dieu. Je suis sûr qu’Il bénira volontiers ces sacrifices, puisqu’ils sont faits par amour pour Lui et prolongent l’œuvre d’amour qu’Il est venu accomplir sur la terre.  »

Récitons aujourd’hui nos prières avec grand soin, les offrant pour un prêtre ou un missionnaire.

Colorier le mot “ Grâce ”.

Précédent    -    Suivant