La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

Pâques

Action de grâces

LORSQUE je regarde Jésus sur le Saint Suaire, je vois son corps en instance de résurrection. Je le retrouve au moment de la nuit de Pâques. Il a encore les yeux fermés, mais il va les ouvrir. Il est mort, mais il va ressusciter. Je suis plein de joie, j’assiste à la résurrection du Christ  !

Jésus a voulu recouvrir sa Face du Linceul pendant son anéantissement, comme Moïse recouvrant son visage après avoir contemplé la gloire de Dieu sur le mont Sinaï. Jésus a tenu sa gloire cachée dans le Suaire, et ce Suaire en a été brûlé  !

Le faisceau de chaleur qui émane de son corps est en train de brunir le drap, juste le temps qu’il faut  ! Ce Linge est l’effigie de Jésus sanglant et cependant brûlant du flash de la résurrection. Cette brûlure est la gloire de Jésus ressuscité  : Jésus a fait sa fulgurance, puis s’est échappé  !

Notre corps n’est pas fait pour rester dans cet état charnel que nous connaissons maintenant, mais comme la chrysalide change l’être de ver à soie en papillon, de la même manière, Jésus est passé de l’état de nos corps actuels à l’état de corps glorieux, que nous aurons plus tard. Nous en avons le document sous les yeux.

Ce Suaire, c’est tout simplement le Christ qui a envie de nous aimer et de conquérir notre amour. Jésus vient dans toutes les églises, dans toutes les maisons où l’image de son Suaire est affichée, pour être aimé, parce qu’il désire que nous l’aimions. Il vient jusqu’à nous, pour nous chercher. Nous n’avons qu’à répondre et demeurer fidèles.

Par ce drapeau, nous obtiendrons le succès de nos armes contre les impies.

Ô Jésus ressuscité et glorieux, que votre Sainte Face soit notre protection, notre “ palladium ”, ainsi que notre étendard, notre “ labarum ”  ! Que votre règne arrive dans le monde entier, à l’heure du triomphe du Cœur Immaculé de Marie.

Colorier un cierge.

Photographies du Saint Suaire