La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Nouveautés sur le site

Paul VI sur les autels  ! pour les profaner…

François va donc porter le “ bienheureux ” Paul VI sur les autels d’une Église dont il a transformé le culte rendu à Dieu en « culte de l’homme », et la FOI en Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, en « foi et confiance en l’homme qui se fait Dieu » Les fruits de cette hérésie paraissent aujourd’hui au grand jour, avec une soudaineté qui ne doit pas faire oublier que dans son livre d’accusation, l’abbé de Nantes les avait prédits.

N° 191 – Octobre 2018

Sommaire du numéro 191 d’octobre 2018 de notre bulletin mensuel Il est ressuscité !

La profession de foi de Pierre à Césarée et l’annonce de la Croix

Tout l’Évangile est contenu dans ce chapitre 8 de saint Marc. La grande révélation a été déclenchée par la confession de Pierre en la messianité de Jésus. Elle nous apprend que la vocation du chrétien est de mourir pour vivre, mourir en martyr, en disciple du Christ : Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de Jésus et de l’Évangile la sauvera.

La Ligue

La Ligue  : Phalange de l’Immaculée, au combat  !

Lecteurs fidèles, visiteurs anonymes du site CRC : les curieux, les amis, les ennemis, ou bien encore les analystes de l’État du Vatican… ô vous tous qui brûlez d’envie d’en savoir plus sur ce camp de Notre-Dame de Fatima du 16 au 27 août, lisez…

L’avènement du Cœur Immaculé de Marie

En 2016, un premier oratorio sur le “ Mystère du Cœur Immaculé de Marie, depuis les origines ”, nous a enseigné que le Bon Dieu a, depuis toujours, le désir de Le faire connaître et aimer. L’Oratorio de cette année met en scène le même plan divin, orthodromique, qui s’accomplit et touche enfin à son plein accomplissement, envers et contre toute les résistances ténébreuses. Le Prologue est une invitation à la confiance en Dieu et en sa Divine Mère dont les marques de bienveillance remplissent notre histoire de France moderne.

Le Cœur de Jésus compatissant

En ce 23e dimanche ordinaire, l’Église nous donne à méditer le miracle étonnant de la guérison d’un sourd muet. Imaginez le bouleversement du cœur de cet infirme ! Mais en même temps pour Jésus qui est en train de prêcher le Royaume de Dieu au monde entier, voyez bien quelle compassion, quelle condescendance, quelle sollicitude il manifeste aux malheureux qui s’adressent à lui !

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
XIV. Conclusion dogmatique

Avec l’Évangile de saint Marc, nous avons été mis en contact direct avec le kérygme, c’est-à-dire l’annonce même par les Apôtres, premiers témoins oculaires, de la Révélation faite par le Christ. Gardant cela dans notre mémoire, nous nous demandons quel est le rapport entre cet Évangile et le Credo que nous récitons, le catéchisme que nous apprenons.

Controverse sur la tradition des Anciens

L’Église en ce 22e dimanche du temps ordinaire nous donne à méditer un extrait du chapitre 7 de l’Évangile de saint Marc où Jésus manifeste une ardeur terrible à prendre la défense du peuple contre les fausses autorités de Jérusalem. Nous allons voir comment notre bon Pasteur va nous donner une clarté absolument décisive sur l’opposition de ces deux religions : celle des pharisiens et la sienne qui continue celle de Moïse.

Les trois clous d’or

Nous achevons de méditer le discours sur le Pain de vie à Capharnaüm. Voyons comment cette révélation bouleversante de Notre Seigneur sur le sacrement de l’Eucharistie, incomprise des Juifs, s’insère dans les grandes vérités de notre foi catholique dont nous voulons être les gardiens fidèles en nos temps de grande apostasie.

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
XIII. Conclusion apologétique

Après avoir étudié cet évangile, on se pose la question : tout cela est-il vrai ? Matériellement, d’où vient ce texte ? et formellement, qui l’a écrit et dans quelle intention ? Voilà deux questions qui se proposent à nous. Question d’historicité, question de véracité. Il n’y a que deux réponses : j’y crois ou je refuse de croire. On ne peut pas passer toute sa vie à côté de Jésus sans savoir si cet homme est un imposteur ou s’il est le vrai Fils de Dieu comme il le dit et comme il le prouve !

Jésus, Fils de Dieu fait homme et Eucharistie

Le mystère de la Sainte Eucharistie est l’extrême pointe du mystère de l’Incarnation. Jésus est venu comme notre proche ami et notre maître, parlant et guérissant, pour répondre à notre attente d’une présence divine sensible à laquelle s’attachent toutes les plus pures puissances de notre être charnel. Instrument de rédemption et victime véritable de l’amour, cette chair et ce sang deviennent Hostie vivifiante.

Au Ciel, les saints et la Vierge Marie intercèdent pour nous

En ce jour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, je voudrais vous expliquer une vérité qui est malheureusement méconnue des chrétiens de notre époque. Il ne faut pas croire que depuis la Résurrection de Notre-Seigneur jusqu’à la fin de monde, les saints sont dans le Ciel, inactifs ; qu’ils ont oublié les choses de la terre et sont figés dans la contemplation d’un Dieu immobile.

Le discours sur le Pain de vie (II)

Les paroles du discours sur le « Pain de vie » dont nous poursuivons la méditation nous révèlent que Jésus est la vie et la lumière des hommes. C’est Lui qui nous ouvre la possibilité de ne pas mourir dans le désert de la terre, mais de ressusciter et d’être accueillis dans les tabernacles éternels. Nous allons voir comment Jésus va de l’avant malgré l’incompréhension des juifs, afin de livrer à tous, la plénitude de la Révélation de Dieu.

Le discours sur le Pain de vie (I)

L’Église en ce mois d’août nous donne à méditer le chapitre 6e de saint Jean qui rapporte fidèlement le discours de Notre Seigneur sur le Pain de vie, annonçant la merveille du sacrement de l’Eucharistie. Nous allons voir que ce discours de Capharnaüm, absolument décisif, est un élément essentiel de l’Évangile.

L’oraison funèbre de Paul VI

Il fut quinze ans le légitime Successeur de Saint Pierre. Mais il fut aussi le prophète et chef de cette inouïe réforme de l’Église contre laquelle, de tout son être, l’abbé de Nantes s’est dressé avant son règne, et sous lui, contre lui, avec une farouche énergie. Depuis le 6 août au soir, en même temps que son âme se détachait de son enveloppe charnelle, son cœur laissait à la terre son œuvre discutée, lui pour se rendre à l’infaillible décision de Dieu sur sa responsabilité, elle, son œuvre, subsistant au corps et au sang de l’Église comme un sérum de vie ou un fort poison…

 

 

logo-ligue

La Ligue  : «  Cette maladie ne va pas à la mort.  »

Si les agissements du pape François suscitent de plus en plus de critiques, seul frère Bruno, disciple de l’abbé de Nantes, prouve que ses faits et gestes, même et surtout les plus scandaleux, sont tout à fait en accord avec la lettre et l’esprit de Vatican II. La CRC n’a pas pour autant l’esprit de schisme. C’est ainsi que les activités de ce mois sont une réponse parfaite aux soucis exprimés par les trois récents documents pontificaux majeurs.

In memoriam. Yvon Leca, chantre de la CRC

« Frère Yvon » est parti chanter au Ciel ses amours de la terre, sa chère Geneviève enfin retrouvée, et la maison Saint-Joseph où il a attendu d’aller la revoir avec une amoureuse fidélité. Pendant son long veuvage, il continua à composer des chants, mettant en musique la merveilleuse doctrine qui faisait le rassasiement de son âme ardente.

La Russie dans le secret du Cœur Immaculé de Marie

Vladimir Poutine vient d’inaugurer ce qui est peut-être son dernier mandat. Pour préparer l’avenir, dégageons et de sa pensée et de ses actions les traits essentiels d’un grand chef d’État qui pourrait un jour servir de modèle dans d’autres pays, lorsque l’heure de la conversion de la Russie aura sonné. C’est d’ailleurs ce qu’a fait tout récemment Héléna Perroud dans un livre intitulé “ Un Russe nommé Poutine ”, aux éditions du Rocher.

13 août  : le rendez-vous empêché

Le 13 août, le franc-maçon Oliveira réussit à se mettre “ en travers ” des desseins de Notre-Dame, en vrai suppôt du diable… Mais une pensée me transperce le cœur et l’âme : le pape François fait de même, puisqu’il fait obstacle à la rencontre que Marie veut obtenir avec la Russie par la consécration de ce pays à son Cœur Immaculé.