La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Nouveautés sur le site

7. Les années Pétain (II) – 1917  : La Gloire tragique

Le 15 mai, après un mois de carnage, quand tout semble perdu, quand les soldats, par bataillons entiers, refusent de marcher, Nivelle est enfin écarté. Pétain prend le commandement. Il ne pourra pas renverser la situation sans que beaucoup de sang coule encore mais, déjà, après 10 jours, le vent a tourné, la situation est stabilisée. Comment a-t-il fait ? C’est le miracle de Pétain, le miracle de la grande guerre !

logo-ligue

La Ligue  : Fatima, mystère d’Épiphanie

Les 7 et 8 janvier furent, sous le regard maternel de Notre-Dame de Fatima, des journées plus du Ciel que de la terre ; consolantes pour son Cœur Immaculé, car c’est pour Lui que nos amis sont venus nombreux afin de le prier en esprit de réparation ; consolantes pour eux, car que de grâces, que de charités, que de vérités s’échangèrent fraternellement tout au long de ces deux jours.

La doctrine missionnaire et coloniale de l’abbé de Nantes (2)

Pour savoir comment les missionnaires ont été livrés aux assauts du modernisme qui envahit l’Église et même les congrégations missionnaires à la faveur du libéralisme de Léon XIII. La subversion des missions en Chine qui en résulta fut un prélude à la décolonisation que Benoit XV et Pie XI semblent avoir anticipée en soutenant « l’action diabolique du Père Lebbe. » (Mgr Jarlin)

Le témoignage de saint Jean-Baptiste

Quand on situe cette scène évangélique dans son contexte psychologique, quand on la revit, elle a quelque chose d’admirable ! Ce Précurseur qui a été si grand, de son propre gré s’efface, et il consent à voir les gens venir moins nombreux vers lui. Et les gens se détacheront peu à peu de lui, le laissant dans sa solitude tout heureux d’avoir contribué à la joie de l’Époux, parce qu’il sait que, là-bas commence l’Évangile. Que tout cela est beau ! Que l’âme de ce Précurseur du Messie est belle !

Litanies du saint Enfant-Jésus

Enfant-Jésus, notre Roi, nous vous en conjurons, prosternés devant votre sainte image, jetez un regard de clémence sur nos cœurs suppliants et pleins d’angoisses. Que votre Cœur si bon, incliné à la pitié, se tourne vers nous et nous accorde les grâces que nous lui demandons avec confiance.

Le Sauveur et libérateur du monde

Le Christ est toujours aussi fort. La société de demain sera une merveille, cent mille fois plus belle que la société d’autrefois. C’est cela que Dieu veut pour son Fils et pour sa Sainte Mère : cette explosion de vertu, de gloire humaine, de civilisation, de beauté sous tous les rapports, de perfection. L’humanité crèvera d’allégresse dans cette gloire de Dieu ! Voilà ce à quoi nous sommes appelés, chacun dans notre condition, tel est l’enseignement plein d’espérance que nous livre cette fête de l’Épiphanie.

Contre-révolution mariale (1)

Notre situation actuelle ressemble étonnamment à celle du Portugal en 1917, alors que la victoire de la maçonnerie était complète. Certains patriotes avaient compris l’ampleur du combat et sa portée spirituelle puisque, en face de tant de ruines, aussi bien politiques que morales et religieuses, ils pressentaient que le salut de la nation ne pouvait plus venir que du Ciel…

Le Cœur Immaculé de Marie est notre refuge dans le déluge universel de l’apostasie envahissante

Aujourd’hui, plus que jamais, le Cœur Immaculé de Marie est notre Arche de salut, notre Arche de Noé, notre refuge dans le déluge universel de l’apostasie envahissante. Quiconque n’a pas la dévotion au Cœur immaculé de Marie périra, sera noyé. La Sainte Vierge est non seulement notre Arche de Noé, notre échelle qui nous élève jusqu’à Dieu ; mais Dieu Lui-même s’appuie sur elle pour descendre jusqu’à nous et nous faire partager ses grâces. Elle est la Médiatrice obligée, universelle, hors de laquelle il n’y a pas de communication entre le Ciel et la terre.

2017

Méditations de l’année 2017

La Sainte Famille, modèle idéal de nos saintes affections

La Sainte Famille nous donne à connaître la nature même du parfait amour qui consiste à rechercher ni son propre intérêt ni son plaisir, tant la présence et le bien et la joie de l’être aimé sont chers à notre cœur. L’amour entre la Sainte Vierge et saint Joseph était un attachement, un dévouement mutuel, décidés au jour de leur union, dans la vue de l’adorable volonté de Dieu qui les avait voués l’un à l’autre.

Le récit de la Nativité selon saint Luc

Le récit de l’Évangile de saint Luc célébrant la naissance de Notre-Seigneur dans son exquise simplicité nous manifeste la manière très sage, mais aussi très douce et très humble que le Seigneur a choisie pour venir parmi les hommes, de telle manière que nul d’entre nous ne soit écrasé par Sa Majesté et sa puissance, que nul non plus ne soit rebuté.

Le pape et la paix

Dans son Message pour la cinquantième journée mondiale de la Paix, le pape François nous fait le tableau des fruits du Message de Paul VI : « Aujourd’hui, malheureusement, nous sommes aux prises avec une terrible guerre mondiale par morceaux. » Il est donc grand temps d’écouter le Message que nous adressait il y a cent ans Celle que le pape Benoit XV venait d’invoquer sous le vocable de Reine de la Paix, comme l’Archevêque d’Alep vient de le faire, hâtant ainsi l’heure de la libération de sa ville.

La grande épreuve de saint Joseph

Saint Joseph était le plus juste des hommes, et d’une vertu que l’âge avait rendue parfaite et sûre, calme, constante au point qu’il suffisait de le regarder, de converser avec lui, pour être secrètement ému d’une telle beauté d’âme, d’une si pure, si fervente générosité de cœur. C’est à lui, parce qu’ils le connaissaient et estimaient, que les parents de la Vierge Marie parlèrent pour lui demander s’il voudrait bien continuer auprès de leur jeune fille ce ministère de protection, de sauvegarde qu’eux-mêmes ne pourraient assumer bien longtemps encore.

Supplique à Notre-Dame

Puisque notre Saint-Père le Pape fait la sourde oreille, il nous faut nous tourner vers la Sainte Vierge notre divine Mère. Il nous faut entrer dans le mystère de vos deux Cœurs, ô Jésus ! ô Marie ! dont le message est l’expression solennelle et infaillible, divine, du dogme de la foi : à savoir qu’Ils sont en famille au Ciel… et chacun ne supporte pas de voir l’autre en grand chagrin.

«  L’Ami de l’Époux…  »

Méditons sur cette personnalité extraordinaire, unique du Précurseur afin de vivre la fête de la Nativité de Notre-Seigneur qui approche avec une foi d’adulte. Jésus que nous allons voir dans la crèche n’est pas arrivé comme cela par enchantement. Tout l’Ancien Testament converge vers Jean-Baptiste et Jean-Baptiste montre en Jésus le Messie tant attendu. Croyons à saint Jean-Baptiste pour croire à Jésus.

logo-ligue

La Ligue  : Noël, Noël, entends-tu cet appel  ?

Les articles de ce numéro et les activités du mois qui vient de s’écouler sont une fois de plus d’une prodigieuse actualité mystique et politique. Ah ! si le pape François et François Fillon pouvaient, d’une manière ou d’une autre venir un peu “ crècher à la maison Saint-Joseph ”, que de lumières et de principes ils puiseraient afin de devenir de bons instruments du Règne de Dieu, en France et dans l’Église.

La doctrine missionnaire et coloniale de l’abbé de Nantes (1) selon le Père de Foucauld contre les erreurs modernes

L’abbé de Nantes est le seul à avoir réfuté l’erreur de la missiologie moderne selon laquelle le déclin des missions serait lié à la colonisation et à la condamnation des rites autochtones au 18e siècle. Le Père de Foucauld arrive providentiellement en renfort de cette réfutation magistrale.

Charles de Foucauld

L’histoire personnelle du Bx Charles est à elle seule une récapitulation de l’histoire de France. Moine, soldat, martyr lui-même, il assume tout l’héritage. « Nos devoirs de chrétiens ne se bornent pas à notre propre âme, ni aux âmes de notre famille : ils s’étendent aux âmes du peuple au milieu duquel nous vivons, d’abord, et ensuite aux âmes de tous les humains. »

Le pape François et le MASDU

Chacune des catéchèses, ou homélies et Angélus de notre Saint Père le pape François, est une profession de foi, une preuve d’orthodoxie. Mais il continue de plus belle à manifester dans sa “ pastorale ” une “ hétéropraxie ” inaugurée par les papes Jean XXIII et Paul VI, aujourd’hui respectivement canonisé et béatifié pour mettre le comble à notre « désorientation », qui, pour être conciliaire, n’en est pas moins « diabolique ».