La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Écriture sainte

Multiplication des pains

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
IV. Jésus en pleine lumière

Jésus opère des miracles prodigieux, des guérisons, des résurrections qui le placent à un degré de puissance qui fait beaucoup réfléchir les Apôtres. Nous voyons très bien, à la fin de ce ministère en Galilée, ce qu’est le règne de Dieu, et que Jésus en est le centre.

Jésus enseignant

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
III. Le règne de Dieu en parabole

Les disciples tournent leur regard vers Lui et ce maître, ce didascale, dans l’enseignement des mystères divins, leur paraît en même temps d’une puissance quasi illimitée, puisque non seulement les démons le craignent, les malades sont guéris, mais encore le vent et la mer lui obéissent, il est le maître de la nature.

LE LIVRE DE RUTH
Chapitre 3  : Booz endormi

Ce troisième chapitre du livre de Ruth narre la conduite enseignée par Noémi à sa bru en vue d’obtenir de Booz le fils auquel elle a droit, selon la loi de Moïse, et qu’elle obtiendra de lui en toute honnêteté à travers épreuves divines et purifications salutaires. Ce chapitre est un figuratif du mystère de l’Incarnation et aussi une image de ce qu’est la vie mystique. L’âme aime Dieu pour lui-même, et tout ce qui appartient à Dieu : le prochain, la Loi, la justice.

Ruth et Booz par Anton Koch

LE LIVRE DE RUTH
Chapitre 2  : Ruth dans les champs de Booz

Ce chapitre décrit comment Ruth fut introduite dans le champ de Booz pour y travailler et comment, guidée par les conseils de Noémi, elle se fit peu à peu remarquer par le maître de la moisson. Ruth donne en ce chapitre l’image de l’âme chrétienne au début de la vie spirituelle. C’est la vie ascétique avec les efforts nécessaires pour être fidèle et se sanctifier. L’âme y est soutenue par l’Eucharistie : le repas que Booz offre à Ruth en est le figuratif. Noémi, quant à elle, tient la place du directeur spirituel guidant l’âme dans son ascension vers Dieu, dont Booz est l’image.

LE LIVRE DE RUTH
Chapitre 1  : Ruth et Noémi

Ce premier chapitre du livre de Ruth décrit comment celle-ci décida de tout quitter pour suivre sa belle-mère. Allégoriquement, Ruth y est aussi l’image des âmes quittant tout pour le cloître, mais aussi de toute âme chrétienne qui choisit de renoncer au monde païen et à ses vices par attachement à l’Église.

Vocation de saint André

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
II. Les mystères joyeux du règne de Jésus en Galilée

Jésus a manifesté sa puissance, fait des miracles, instauré une nouvelle loi de bonté et d’amour. Mais les Pharisiens sont déjà à comploter avec leurs pires ennemis, les Hérodiens. Ils nous paraissent incapables d’admettre la nouveauté évangélique ; ils ont le cœur trop mauvais. Plus Jésus parlera, plus Jésus essaiera de toucher leur cœur, plus ils se fermeront. Nous sentons déjà que le drame est noué.

Baptême de Jésus

L'ÉVANGILE DE SAINT MARC
I. Jésus entre dans son Règne

L’Évangile, c’est l’annonce de la Bonne Nouvelle de ce royaume qui apporte au monde une vie, un bonheur nouveaux. Quel est celui qui vient et qui fonde un règne nouveau ? Pour saint Marc, c’est Jésus Christ ; le Christ, c’est le roi, le Messie hébreu, l’Oint de Yahweh. Cet homme est Fils de Dieu, Il a la royauté, les insignes de la royauté et c’est à lui qu’il faut donner sa foi, son hommage, son allégeance si l’on veut être sauvé.

Vierge Marie

II. La Romance de l’Immaculée

Après avoir exposé et expliqué la grandeur et les privilèges de l’Immaculée Mère de Dieu, en théologie, notre Père ouvre sa Bible pour nous faire découvrir dans l’Ancien Testament les figures qui nous parlent d’Elle.

Annonciation

III. La vie terrestre de la Vierge Marie

Les événements de la vie de la Sainte Vierge nous sont racontés dans les Évangiles et Elle y apparaît d’une manière humble et inconnue. C’est que les vraies grandeurs se manifestent par la petitesse. La Vierge Marie fut toute petite par l’humilité de sa destinée puisqu’Elle était vouée à une vocation incomparable.

Jésus

III. L’Évangile, la Romance de Jésus

Jésus, Fils de Dieu est notre Maître et notre Sauveur. Et maintenant, comment éveiller notre amour pour Lui ? En voyant dans l’Évangile considéré comme sa “ romance ” comment Il était « infiniment bon et infiniment aimable » selon ce que nous disons dans l’acte de charité ; c’est la définition de Dieu Lui-même.

Page 1 sur 3123