La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle

Histoire de l'Église

L’orgueil des réformateurs

L’orgueil des réformateurs qui, dans les siècles passés, se heurta toujours à la fidélité sainte du Magistère Apostolique au Christ son Fondateur, a reçu aujourd’hui de l’Autorité Suprême toute latitude pour « rénover » notre Église traditionnelle et, par un « aggiornamento » décisif, la ramener à l’Évangile, la purifier de tout ce qui, en elle, portait trace d’imperfection séculaire, corriger tout ce qui répugnait au monde moderne et contrevenait à ses exigences.

Montmartre

L’Église au 19e siècle

Après la tourmente révolutionnaire, l’Église connaît avec le Pape Pie IX une renaissance éclatante. Le XIXe siècle fut un siècle incomparable de sainteté où abondent les œuvres charitables et missionnaires.

Concile Vatican II

L’Église au 20e siècle

Grâce à saint Pie X, l’Église reprend sa marche en tous domaines et en tous pays jusqu’en 1950. Mais, à partir de 1960, sous le pontificat de Paul VI, l’Église va être livrée à la plus grande révolution religieuse de son histoire.

Saint François et saint Thomas

La Chrétienté médiévale

Synthèse de l’histoire de l’Église aux XIIe et XIIIe siècles marquée par l’influence de saint Bernard, la lutte contre le péril musulman et une pléiade de saints qui font de cette période une apogée des temps de Chrétienté.

Saint François de Sales et saint Vincent de Paul

Le grand siècle catholique français (17e siècle)

Synthèse de l’histoire de l’Église au XVIIe siècle en France, nation catholique par excellence. La mystique fleurit dans de nombreuses écoles de spiritualité et les œuvres de charité se multiplient sous l’impulsion de saint Vincent de Paul.

Cluny

L’essor de la papauté

Synthèse de l’histoire de l’Église du 7e au 11e siècles marquée par la lutte contre l’expansion musulmane et l’essor de la Papauté avec saint Grégoire le Grand, Pape de génie, véritable architecte spirituel de la Chrétienté.

Pierre et Paul

Les temps apostoliques

Synthèse historique des temps apostoliques, marqués par la fondation de l’Église le jour de la Pentecôte, l’affrontement avec le Judaïsme, l’ouverture aux païens et la destruction du Temple en l’an 70.

Saints

Intégrisme, progressisme  ? Traditionalisme

En conclusion de l’étude sur les grandes crises de l’Église, l’abbé de Nantes met en valeur le nécessaire freinage de la réaction intégriste, qui doit composer avec ce qu’il y a de juste et de vrai dans les intuitions progressistes.

Saint Augustin

Le pélagianisme

Étude de la grande crise du Pélagianisme au Ve – VIe siècle qui nie le péché originel et la nécessité de la Grâce divine pour faire son salut. Saint Augustin, en Docteur de l’Église, réfute cette hérésie et définit le véritable humanisme.

Abélard

Abélard et saint Bernard

Étude du conflit entre la mystique et la dialectique au Moyen-Âge. Saint Bernard réfute Abélard qui, en prétendant réduire le Credo à un système dialectique, reprend à son compte les hérésies d’Arius, de Nestorius et de Pélage.

Page 1 sur 512345