La Contre-Réforme catholique au XXIe siècle
Print Friendly, PDF & Email

1. Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit

Le phalangiste est baptisé au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Catholique de naissance ou de conversion, mais toujours de tradition, car nul ne naît enfant trouvé dans l’ordre de la grâce, il appartient à l’Église romaine, par don de Dieu et volonté irrévocable.

1. Fidèle à cet engagement, il garde la foi catholique, pratique les sacrements, participe à la liturgie de l’Église et se soumet à ses commandements tant dans sa vie publique que dans sa vie privée, loyalement et sans fausse honte.

2. Le phalangiste reconnaît dans sa religion la valeur absolue de son existence  : La voie, la vérité, la vie. Rien ne peut surpasser, égaler, encore moins contredire en lui le mysticisme chrétien, ni la science, ni les arts, ni la puissance ou les honneurs, ni l’intérêt ou les plaisirs de ce monde. Tout manquement à ce principe est pour lui une erreur et une faute.

3. Le phalangiste est surnaturel, parce qu’il ordonne sa vie terrestre selon la gloire du monde d’En-Haut  ; parce qu’il juge des temps actuels par la tradition du passé où parurent les mystères constitutifs du salut  ; parce qu’il ne trouve pas ici-bas de demeure permanente mais qu’il attend, dans l’au-delà de la mort et de l’histoire, l’avènement du Royaume éternel, en plénitude.

4. Le phalangiste développe en lui les vertus théologales de foi, d’espérance et de charité  ; les vertus morales de prudence, de force, de justice et de tempérance. Il vit habituellement dans la paix et la joie promises aux disciples du Christ.

Il est d’Église en tout lui-même, et phalangiste avec honneur, avec bonheur.