Point 46. Œcuménisme catholique et marial 
II. Monde juif, monde anglo-saxon

1. La conversion des peuples germaniques et nordiques de leur luthéranisme, celle des peuples anglo-saxons de leur calvinisme anglican, puritain, etc., au catholicisme présentera des difficultés considérables. Le libre examen originel a donné lieu à deux attitudes intellectuelles absolument étrangères et contraires à la foi catholique : le subjectivisme libéral, aboutissant généralement à un pragmatisme sans dogme ni morale, et l’idéalisme totalitaire, fabriquant en série des fanatismes idéologiques et des collectivismes inhumains.

La conversion des nations protestantes au Credo catholique et à l’ordre romain, leur insertion dans la Chrétienté seront donc très difficiles. Mais à l’heure du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, ce qui paraissait impossible se réalisera avec une facilité déconcertante. « Églises de Paul », comme on les a dites, terres des Gentils pour être plus vrai, leur renoncement aux erreurs des divers protestantismes et leur réunion aux Églises de Pierre et de Jean, provoqueront une soudaine explosion de vie et de mission, présageant l’expansion de la Chrétienté au monde entier.

Cependant, la place prise par le judaïsme et son instrument de règne, la franc-maçonnerie, dans le monde anglo-saxon porte à subordonner cette conversion à celle, combien plus mystérieuse, du peuple juif lui-même au Christ, son Messie et son Roi éternel.

2. Car le drame majeur, le plus profond, celui qui traverse toute l’histoire, demeure l’endurcissement du peuple juif déicide. Il y a là un fait de haine et d’aveuglement, générateur de toutes les Contre-Églises, hérétiques et schismatiques.

Pour les enfants de ce peuple qui fut jadis son préféré, Yahweh fera descendre sur eux aussi, mais en baptême de vie et de rédemption, le Sang qu’autrefois ils appelaient sur leurs têtes. Dieu accomplira la régénération spirituelle de son peuple en tournant son cœur charnel vers le Sacré-Cœur de son Fils crucifié, leur Messie, et vers le Cœur Immaculé de Marie, « Fille de Sion », Colombe très belle de l’Esprit Paraclet.

Alors comme Saul sur le chemin de Damas, ivre de foi, de joie et d’amour, ce peuple adultère reviendra à son Époux céleste.

3. Le phalangiste saura donc sagement combattre sans esprit de conciliation le judaïsme talmudique, religion antichrist dans son essence, la puissance raciale juive, ennemie jurée de la Chrétienté, sans renier pour autant le judaïsme biblique, source première et garantie indiscutable de notre foi, porteur d’une immense espérance pour son propre salut, lors de sa conversion dernière à la Vierge Immaculée, Mère de son Messie, selon les Écritures.