Nouveautés sur le site

Le vrai et beau Pasteur

Dans ce passage d’Évangile, Jésus signale deux ennemis : le voleur qui ravit et égorge les brebis, et le mercenaire qui laisse faire et ne défend pas les brebis qui lui sont confiées. Depuis le Concile Vatican II, on peut dire que tous nos pasteurs qui œuvrent pour le dialogue entre les religions sont des mercenaires qui « ne défendent pas les brebis qui leur sont confiées ». Il suffit de relire ce discours de Notre-Seigneur sur le vrai et bon Pasteur pour y lire la condamnation de cette pastorale nouvelle.

La Ligue : Le Samedi saint de l’Église

Les exhortations de frère Bruno, la récitation du Rosaire et la VOD aidant, la pandémie qui immobilise le monde n’a pas affecté l’ardeur de notre CRC. La sanctification de nos familles est ainsi le premier fruit de cette épreuve que le Bon Dieu nous a imposée.  Avec l’exemple de notre fidèle et dévoué phalangiste Éric Aviat qui le 3 avril, en la fête de Notre-Dame des Sept Douleurs, et jour anniversaire de naissance de notre Père, s’éteignait seul sur un lit d’hôpital.

L’Église humiliée

Si dans le refus de donner suite à la demande du Synode de permettre l’ordination d’hommes mariés, se manifeste l’assistance du Saint-Esprit à son Église, le pape François n’en garde pas moins son “rêve amazonien”, indifférent aux demandes de Notre-Dame de Fatima. Revue de l’actualité : le monde de demain sera un retour aux géographies humaines avec leurs limites historiques, ou ne sera pas. La Russie y aidera, médiatrice de pays mondiale du jour où le Pape l’aura consacrée au Cœur Immaculé de Marie.