Les 150 points de la Phalange

Les 150 points de la PhalangeUN jour se lèveront des phalanges de toutes nations, de toutes classes, pour la renaissance de l'Église et le salut du monde. Leur action s'inspirera nécessairement du patrimoine de sagesse que récapitulent nos 150 Points, de Religion catholique, d'Action française, de Vie communautaire. On aura beau vouloir et dire, on ne reconstruira rien en dehors ou au rebours de ces principes que nous tenons de nos pères.

Notre catholicisme est intégral. Il embrasse avec ardeur toute la foi, la discipline des sacrements, la morale de l'Église romaine sous leur forme la plus traditionnelle et la plus épanouie. Il rejette par conséquent tout ce qui lui est contraire ou par trop étranger et ennemi.

Notre nationalisme intégral est une autre face, pas du tout contradictoire, mais complémentaire, de notre charité. Elle considère en effet les choses humaines, les réalités temporelles où elle veut que règnent la grâce et la loi divines, dans leurs natures et leurs fonctions, par expérience et raison. C'est une autre sagesse et un autre art. La science et l'art politiques ont pour objet la tranquillité de l'ordre temporel et la sauvegarde du bien commun qui sont le vœu profond de toute nation.

Notre écologie spontanéiste, beaucoup moins connue, rarement bien comprise, renferme dans son harmonie naturelle tout le secret des paisibles bonheurs humains. Membre d'une famille à laquelle il doit tout, le phalangiste se voue naturellement et quotidiennement à la prospérité de cette famille, tant corporelle que spirituelle, où le sort de chacun dépend de tous. La science et l'art de cette vie commune familiale, interfamiliale, humaine, s'appellent ou devraient s'appeler l'écologie et l'économie communautaires.

Abbé Georges de Nantes