HISTOIRE SAINTE DE FRANCE

L'armistice de 1918
Le traité de Versailles

Le traité de Versailles (I)

La guerre est finie, le mauvais armistice vient d’être signé le 11 novembre 1918. La conférence de paix s’ouvre à Versailles le 18 janvier 1919, avec des représentants de trente-deux nations, mais dont les délibérations essentielles se dérouleront au sein du “ Conseil des Quatre ”. Wilson, Lloyd Georges et Clemenceau – Oublions Orlando qui n’entendait pas l’anglais –, ces trois hommes avaient en main un pouvoir que jamais souverain n’avait eu avant eux... Qu’allaient-ils en faire ?

Le traité de Versailles (II)

Le 14 juillet 1919, ce fut le défilé de la victoire aux Champs-Élysées, et ce fut magnifique ! Mais mon père, qui travaillait alors au ministère de la Marine, était là et il a pleuré. Il connaissait les avertissements de Maurras et de Bainville, et il se disait : « Avant une génération, tout sera à recommencer. » Non seulement l’Allemagne était épargnée, mais c’est tout l’équilibre européen séculaire qui volait en éclat par le principe des nationalités de Wilson.

  • L'armistice du 11 novembre?: À qui la faute??, CRC tome 26, n° 308, décembre 1994, p. 23-24
  • Mauvais armistice, pire paix?!, CRC tome 27, n° 309, janvier 1995, p. 31-32
  • Le traité de Versailles… et les autres?: bon pour cent ans de guerre?!, CRC tome 27, n° 310, février-mars 1995, p. 27-31
En audio/vidéo?:
  • PC 64 : L'épopée héroïque et mystique de la Grande Guerre, Camp de la Phalange, août 2002, (aud./vid.)
    • Juillet-novembre 1918 : La victoire sabordée (F 48)
    • L'armistice du 11 novembre 1918 : La victoire perdue. À qui la faute?? (F 49)
  • PC 65 : L'entre-deux-guerres, Camp de la Phalange 2003,
    • Le traité de Versailles?: bon pour cent ans de guerre (F 50)